7:38 - lundi septembre 26, 2016

L’ours brun, biologie et histoire, des Pyrénées à l’Oural de Pascal ETIENNE et Jean LAUZET,

Lu 437 fois Olivier FRIGOUT 0 réaction
image-09-03-26-15-55-22-ok

L’ours, compagnon de notre enfance, reste, pour la plupart
d’entre-nous, un animal mystérieux.
Nous ne savons de lui que peu de choses, le réduisant trop souvent à un
animal dangereux et nuisible, image entretenue par celles et ceux qui ne
souhaitent pas lui laisser de place dans nos montagnes.

Cette bête sauvage, puissante et intelligente, qui nous ressemble
finalement pas son opportunisme et sa curiosité, mérite bien mieux que
le sort que nous lui réservons depuis le néolithique. L’espèce commune
en Europe est l’ours brun, que l’on retrouve des Pyrénées à l’Oural,
et dont il subsiste encore *200 000 à 250 000 individus* sur la planète.
Un ours brun auquel *Pascal ETIENNE et Jean LAUZET* consacrent une
monographie qui devrait faire date et devenir la référence en la matière.

*« L’ours brun, biologie et histoire, des Pyrénées à l’Oural », publié
par les Editions Biotope*, est un ouvrage scientifique, au sens ou il
rassemble toutes les connaissances actuelles publiées à travers le monde.
Origine de l’espèce, description, mœurs, sexualité, régime alimentaire,
relation à son environnement, mais aussi, histoire de l’ours et de sa
relation avec l’Homme, et tout ce qu’il faut avoir pour le rencontrer,
déplacements, tanières, indices, traces, les 400 pages de ce livre
remarquable vous entraînent sur les Terres des Ursidés.

Et pour éclairer davantage le lecteur, de nombreuses photographies et 19
fiches pratiques extraites de carnets de terrain vous entraînent dans
les sous-bois à la rencontre du bel animal.
Un animal dont l’avenir reste incertain, et dont l’extinction est bien
décrite par les auteurs, qui rappellent le manque de protection des
habitats pyrénéens malgré la création du Parc national.

Ils plaident la nécessité de réserver à l’ours de grandes surfaces
tranquilles sur le modèle espagnol du Parc national de Somiedo ou du
Parc national italien des Abruzzes.
Le cas italien reflétant toutefois toute l’ambiguïté de la présence de
l’ours, les Abruzzes connaissant grâce à lui un fort développement
économique fondé sur le tourisme, nuisible à la population ursine,
victime de surcroît du braconnage à l’extérieur des aires protégées.
L’ours devient alors victime du succès qu’il génère.

*Comme le loup, le vautour, le lynx, l’ours est l’un des derniers
vestiges de la vie sauvage sur notre territoire. Le préserver, c’est
conserver une partie de notre propre histoire, notre propre mémoire.
Si vous voulez tout savoir sur l’ours brun, je vous conseille de lire
et d’emporter lors de vos randonnées dans les Pyrénées, « L’ours brun,
biologie et histoire, des Pyrénées à l’Oural », de Pascal ETIENNE et
Jean LAUZET , préfacé par Stephan Carbonnaux, publié par aux Editions
Biotope, disponible dans les meilleures
librairies.*


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-09-02-21-09-13-58-ok

TO BIO OR NOT TO BIO, Jacques-Pascal CUSIN, Editions MARABOUT

image-09-04-11-16-01-58-ok

Un baril de pétrole contre 100 mensonges – Thomas Porcher – Respublica

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire