5:51 - lundi septembre 26, 2016

Crise libyenne : l’’urgence de l’’eau

Lu 612 fois Philippe Boury 0 réaction
image-08-12-21-17-04-17-ok

De la révolte de la rue à l’intervention militaire des Nations Unies, la Libye s’est enfoncée en quelques semaines dans un chaos qui a envoyé sur les routes une grande partie de sa population.

Ce sont aujourd’hui près de 300 000 libyens qui tentent de trouver refuge dans les pays limitrophes. Tunisie, Egypte, Niger, les voisins de la Libye doivent faire face à une urgence humanitaire à laquelle ils n’étaient pas préparés. Les camps de réfugiés rapidement organisés ont vite révélé les besoins nécessaires en urgences pour de ce type de situation. L’accès à l’eau et à l’assainissement est la priorité pour éviter la prolifération des maladies.

Les organisations humanitaires ont dépêché sur place de nombreuses équipes pour venir en aide aux réfugiés. Ainsi, les équipes d’Action Contre la faim sont présente à la frontière tuniso-libyenne pour répondre à cette urgence. Les humanitaires d’ACF Espagne ont lancé un programme d’aide qui a un double objectif.

Il s’agit d’une part de répondre aux besoins primaires de la population déplacée en masse aux frontières. Et puis il faut ensuite anticiper l’aggravation possible du conflit, à la fois aux frontières en préparant l’arrivée de nouvelles vagues de réfugiés et côté libyen en envoyant une équipe pour évaluer la situation.

ACF-Espagne intervient dans le domaine de l’assainissement dans le camp de Choucha à 8 km de Ras Jedir, en Tunisie, près de la frontière avec la Libye. Avec plus de 14000 réfugiés, ce camp atteint les limites de sa capacité. Avec des températures nocturnes basses et des conditions sanitaires dégradées, ACF craint l’apparition rapide de maladies. L’intervention de l’association se concentre donc sur le volet assainissement… la construction de latrines, notamment en prévision de nouvelles vagues de réfugiés, et le nettoyage.

Equipées par ACF, deux équipes de trente personnes sont ainsi chargées de ramasser et enterrer les excréments et les déchets dans le camp de Choucha.

En revanche, ACF est beaucoup plus inquiet en ce qui concerne la population civile de l’autre côté de la frontière, en Libye, où il est aujourd’hui impossible aux humanitaires de se rendre.

© ACF

De son coté, l’UNICEF a déjà envoyé 47 tonnes de matériel dans la ville de Ben Guerdane, tout près de la frontière tuniso-libyenne. Du matériel pour installer des latrines, des jerricanes d’eau potable, des couvertures ou des kits de première hygiène. En Égypte, au poste frontalier de Salloum, l’Unicef et ses partenaires ont pu distribuer 54 000 litres d’eau potable. Des toilettes amovibles sont régulièrement installées. L’Unicef supervise aussi un groupe de personnes chargées exclusivement de l’eau et de l’assainissement.

Face à l’enlisement du conflit, les besoins ne vont aller qu’en s’accroissant, et les organisations humanitaires auront plus besoins encore du soutien du plus grand nombre.

Pour suivre les actions des différentes ONG sur le terrain, rendez-vous sur leur site, ACF et UNICEF.

On termine par un rendez-vous que vous fixe Frequenceterre… Votre radio nature sera présente au Salon « Planète Durable« , le salon de le consommation durable, du 31 mars au 3 avril, au parc des expositions, porte de Versailles, à Paris.

Sur l’invitation de Féminin Bio, Fréquenceterre sera présent sur le salon et proposera des plateaux radio toute la journée, de 10h 30 à 19h. Des invités vont se succéder à notre micro pour nous aider à balayer toute la problématique environnementale. Jean Jouzel climatologue et prix Nobel de la paix, Emmanuel Bocrie, porte parole de météo France, l’humoriste Marc Jolivet, des ONG ou encore des patrons de PME se succèderont dans le studio de Fréquence Terre.

Retrouvez-nous tous les jours sur le salon pour des émissions en direct et en public. Et venez poser vous-même vos questions à nos invités.

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
image-11-03-13-19-14-05-ok

La Journée Mondiale de l’Eau 2011 face au défi urbain

image-07-03-24-13-30-01-ok

Prix de l’’eau : opération transparence

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire