12:28 - jeudi septembre 29, 2016

Un tram aérien à Rio

Lu 489 fois Jean-Brice Sénégas 0 réaction
image-11-07-17-16-35-35-ok

La ville de Rio vient tout juste d’inaugurer son tramway aérien. Une prouesse au niveau technologique, réalisée dans un milieu fortement escarpé, et qui se traduit par des télécabines semblables aux téléphériques de montagne. Il a fallu placer 24 pylônes pour soutenir le passage quotidien de 152 cabines qui doivent desservir six gares en tout.

C’est vrai que quand on pense aux télécabines, on pense plutôt aux paysages de montagnes. Ce n’est pas une coïncidence, puisque l’entreprise qui a réalisé cette infrastructure, c’est Poma, est une entreprise basée à Voreppe, près de Grenoble. Elle tient son nom de Pomagalski, un ingénieur d’origine polonaise qui fut l’un des pionniers dans la conception de remonte-pentes, dès les années 30. Avec le boom des sports d’hiver, l’entreprise Poma a grossi et elle est devenue l’un des leaders mondiaux des systèmes de transport par câble. Son directeur commercial Christian Bouvier expliquait dans les colonnes du journal La Croix pourquoi les villes pouvaient être séduites par les trams aériens. Selon lui, « en ville, la réalisation d’un téléphérique peut constituer une solution de facilité pour des trajets nécessitant un franchissement. La réalisation d’un pont ou d’un tunnel coûte beaucoup plus cher» [que les câbles du tramway aérien.]

La société française Poma n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’elle a déjà équipé Medellin en Colombie, Taipei à Taiwan et Manhattan à New York.

Son dernier chantier de Rio s’élève à 20 millions d’euros.

Dans la capitale économique du Brésil, c’est la volonté de l’ancien président Lula qui a fait avancer le projet.

Le « métrocâble » pourra hisser en 17 minutes 3000 personnes par heure des quartiers pauvres d’Alemao jusqu’au centre de Rio, un trajet qui se faisait jusqu’à maintenant en 1h30.

Les collines et les favelas enclavaient complètement ces quartiers, et le but de ce tramway aérien est bien de casser cette situation, à l’orée des Jeux Olympiques et de la coupe du monde de foot.

D’ailleurs les effets positifs ne se sont pas fait attendre, car les travaux de construction des gares ont fait fuir les trafiquants implantés sur les collines surplombant le quartier d’Alemao.

Bibliothèques, écoles et services sociaux, les services publics sont réapparu avec ces travaux, ce qui veut dire pour les habitants que l’état est de retour.

Cette technologie du tramway aérien a été choisie pour sa vitesse et sa régularité, mais aussi car elle est la plus adaptée à cette topographie, et qu’elle a peu d’impact sur l’environnement, car elle ne rejette quasiment pas de CO2 par nombre de passagers.

En France, un projet de grande envergure est envisagé en Haute Savoie. Une association, Age 21, milite pour la mise en œuvre d’un tram aérien entre la Balme de Sillingy et Annecy, deux communes distantes de 15 km. Pour l’instant, cette association fait du lobby auprès des élus et tente de rallier la population à son idée. Si ce projet se faisait, ce serait le premier tramway aérien de cette ampleur à voir le jour en Europe.

The following two tabs change content below.
Jean-Brice Sénégas
Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-11-06-30-23-44-19-ok

L’écotaxe poids lourds remise en route difficilement

image-11-12-31-00-08-58-ok

Les transporteurs français menacés par la concurrence européenne ?

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire