3:49 - jeudi septembre 29, 2016

Les collectivités économes en énergie : les 18 lauréats du label « Energies d’avenir »

Lu 536 fois Philippe Boury 0 réaction
image-11-12-04-15-17-52-ok

18 collectivités viennent d’être labellisées Energies d’avenir. Remis à l’occasion du dernier Salon des Maires de France, ce label récompense le volontarisme des élus locaux dans leur politique énergétique.

Cette distinction permet aux collectivités de communiquer et de sensibiliser les citoyens sur les moyens et les enjeux d’une bonne maitrise de l’énergie.

Le label a été lancé en 2007 à l’initiative de l’Office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement, un organisme créé en 1981 par des experts du Conseil de l’Europe. Cette fondation est à l’origine notamment du programme Pavillon bleu, qui distingue chaque année les plages et ports de plaisance ayant une qualité environnementale exemplaire. Elle est également l’initiatrice du label La clef verte qui récompense les hébergements respectueux de l’environnement et des ressources naturelles.

Parce que la planète n’est pas extensible, que le climat se dérègle, il y a une nécessité de redéfinir la place de l’énergie dans la vie de chaque collectivité : consommer moins et mieux, pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre ; produire localement et développer les énergies renouvelables, pour réduire sa dépendance et sa facture énergétique.

Si la responsabilité de ces mesures est collective, les communes ou groupement de communes, responsables de 12% des émissions de gaz à effet de serre, peuvent sensibiliser et mobiliser les acteurs locaux, en démontrant l’intérêt économique et écologique d’agir concrètement, et en disséminant les bonnes pratiques jusque dans la sphère privée des citoyens.

Pour parvenir à ces objectifs, le label Energies d’avenir propose ainsi une démarche en 5 étapes, de l’éducation au développement durable, à la mise en œuvre concrète, dans 10 domaines d’actions, qui vont de l’organisation générale de l’administration, à la gestion de l’eau, en passant par les transports, l’éclairage public ou la politique d’urbanisme.

11 communes s’étaient vues distinguées lors de la première édition en 2009. Il y en avait 17 l’an dernier. Et ce sont donc 18 collectivités qui ont obtenu le label cette année : 15 communes et 3 communautés de communes.

La carte de France des lauréats Energies d’avenir 2011

Le village de Belcaire, dans l’Aude, 450 habitants, a ainsi créé une chaufferie collective et un réseau de chaleur enterré au Bois Energie. Un groupe scolaire a été équipé de panneaux photovoltaïques, et tous les bâtiments publics ont eu droit à une rénovation thermique. Une attention particulière a aussi été portée sur les espaces verts où des massifs de plantes vivaces ont été privilégiés, et la plantation de fleurs annuelles a été abandonnée.

Autre lieu, autre dimension : Venelles, dans les Bouches du Rhône, 8300 habitants. La commune a déjà remplacé ¼ de son parc de véhicules par des voitures hybrides ou électriques et va mettre en place des vélos électriques en partage. La gestion de l’eau fait partie des priorités avec une attention particulière à toutes les fuites d’eau détectables sur le réseau public. Venelles s’est aussi équipée d’une centrale photovoltaïque qui produit 13600 kwh/an.

En Seine Maritime, Le Havre, avec ses 181000 habitants, est la plus grosse commune récompensée cette année. Tri des papiers ; utilisation de produits recyclés ; traque des fuites d’eau ; panneaux photovoltaïques sur l’Hôtel de Ville ; réalisation d’une installation géothermique pour une piscine ; gestion différenciée des espaces verts ; construction d’un « Grand Stade » à énergie positive… Les projets réalisés ou à venir ne manquent pas ici, comme dans chacune des communes récompensées.

18 collectivités seulement, mais qui sont aussi distinguées pour être des vitrines… des laboratoires vivants… des exemples à suivre pour toutes les communes désireuses d’accentuer leurs actions. Une boite à idée qui ne demande qu’à s’enrichir et à être partagée.

Tous les lauréats de cette troisième édition des trophées Energies d’avenir, toutes les initiatives développées un partout en France, sont à retrouver sur le site du label Energies d’avenir.

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-10-12-22-23-42-25-ok

Les Français sensibles aux enjeux écologiques de l’’eau

image-11-12-21-22-58-42-ok

Un calendrier de l’’Avent dédié au développement durable

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire