11:08 - dimanche septembre 25, 2016

Des vacances plus respectueuses de l’environnement

Lu 495 fois Philippe Boury 0 réaction
image-12-07-22-16-29-48-ok

« En vacances j’oublie tout », chantait le groupe Elégance en 1982…

Et c’est vrai, qu’une fois parti loin de chez soi, on a tendance à oublier les bonnes habitudes…

Si la pratique du tri des déchets est entré dans les mœurs, si les petits gestes quotidiens pour l’environnement sont devenus anodins, presque mécaniques, il en va tout autrement à chaque période de vacances.

Chaque année, ce sont 15 000 à 20 000 tonnes de déchets qui sont jetés sauvagement dans la nature.

Les 2 000 km de plages du littoral, sont jonchés de 200 à 400 tonnes de détritus, soit 50 à 200 kg par kilomètre de plage.

En montagne, les pistes de ski subissent les souillures de 400 tonnes de déchets, soit plus d’une tonne par station.

Les bords des voies navigables françaises ne sont pas non plus épargnés… Plus de 5 000 tonnes d’ordures parsèment les 17 000 km de rives.

La palme des dégradations revient aux bords des routes. A raison de 10 kg de déchets par kilomètre, ce sont plus de 8 000 tonnes de déchets sauvages qui sont abandonnés aux abords des routes nationales et départementales. Et les autoroutes ne sont pas comptabilisées dans ce palmarès !

Canettes, bouteilles en verre, sacs plastique, cartons, mégots, emballages divers… la liste des cadeaux que l’on fait à la nature est longue…

Ce décompte, on le doit à l’association [« Vacances propres »>http://vacancespropres.com/ ] qui se démène depuis plus de 40 ans pour que les lieux de villégiatures soient plus accueillants.

L’an dernier, grâce à ses 2 500 000 sacs mis à la disposition des collectivités, l’association a collecté 50 000 tonnes de déchets. Sans cette opération, menée en partenariat avec [« l’Association des Maires de France »>http://www.amf.asso.fr/] et [« Eco Emballages »>http://www.ecoemballages.fr/], les déchets sauvages seraient multipliés par trois !

En ce mois de Juillet 2012, ce sont déjà plus 1 900 000 sacs qui ont été distribués pour près de 39 000 tonnes de déchets collectés.

Ces déchets sont une source importante de pollution des milieux naturels. Une pollution qu’il serait aisé de réduire par de simples gestes de bon sens. L’an dernier, plus de 1000 communes ont ainsi fait le choix de l’éducation et de la pédagogie des « Gestes Propres » et du « Geste de Tri ».

Cette présence active de « Vacances Propres », les touristes la connaissent très bien… Les sacs de collectes sont disséminés le long des plages, dans les lieux touristiques des campagnes ou sur les festivals estivaux…

Rayés rouge et blanc, les sacs ornent les stations balnéaires… A la montagne et à la campagne, ils deviennent vert et blanc…. Et pour le tri des déchets recyclables, ce sont les sacs jaune et blanc qu’il faut viser. 100% recyclables, ces sacs sont le rappel visible, au premier coup d’œil, de cette campagne d’incitation au respect de l’environnement.

Si les lieux touristiques sont les premiers destinataires de la démarche « Vacances Propres », plusieurs grandes manifestations s’y sont associées… Au premier rang desquels se trouve le Tour de France cycliste… La Grande Boucle, qui draine des centaines de milliers de spectateurs le long du parcours, a mis plus de 100 000 sacs de collectes à disposition du public afin que les routes de montagnes ne se transforment pas en immense décharge publique…

« Geste Propre – Geste de tri, en vacances comme à la maison ! », cette campagne 2012 de l’association « Vacances Propres » entend donc répondre à l’attente des préoccupations des français, particulièrement sensible à l’écologie et à la gestion des déchets, si l’on en croit l’étude menée par l’association… Des préoccupations qui ont pourtant parfois du mal à s’exporter hors de la maison…

Temps de vacances… Temps de repos…. Mais pas temps d’insouciance tout de même… Nos bonnes résolutions de l’année doivent s’ancrer aussi une fois la tête dans le sable…

Bonnes vacances à tous.



La carte de France des communes partenaires

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-07-15-17-39-56-ok

Londres 2012 plus vert que vert !

image-09-10-23-11-18-36-ok

BERLIN, UNE VILLE DURABLE

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire