7:14 - jeudi septembre 29, 2016

A la maison ou en vacances : des éco gestes à adopter !

Lu 483 fois Philippe Boury 0 réaction
image-10-12-22-23-42-25-ok

On a souvent tendance à ne prendre soin de l’environnement que chez soi. La routine du quotidien nous a fait prendre quelques habitudes. Une routine plutôt bénéfique pour le coup qui nous permet d’adopter des gestes responsables dans notre manière de vivre et dans nos diverses activités.

S’il y a encore du chemin à faire parfois, le pli se prend tout doucement.

Il en va tout autrement dès lors que l’on prend le chemin des vacances. Loin de notre environnement habituel, on se relâche et on fait moins attention à notre attitude face à la nature.

Ce n’est pas parce que l’on est dans la torpeur estivale que nos bonnes résolutions de l’année doivent être oubliées.

Alors profitons en ici pour rappeler quelques règles essentielles pour préserver la nature en général, et notre ressource en eau en particulier.

Rappelons déjà que nous consommons en moyenne 137 litres d’eau par jour, soit l’équivalent d’une baignoire entière ! Sur ces 137 litres, 40 % sont utilisés pour notre toilette, 20% partent dans les sanitaires et 13% servent à laver notre linge. Seulement 7% de cette consommation passent dans notre alimentation.

Cette consommation, il est possible de la maitriser, voir de la réduire, simplement.

Il faut penser en premier lieu à observer notre consommation d’eau régulièrement afin de déceler les éventuelles fuites qui pourraient exister sur les robinetteries ou sur les chasses d’eau. Le simple goutte à goutte d’un robinet peut représenter 100 litres d’eau perdus par jour, et la chasse d’eau qui coule toute la journée peut engloutir jusqu’à 600 litres en 24h.

Pour limiter les fuites, une chasse à tous les joints défectueux s’impose.

Dans les WC, il faut installer une chasse d’eau à double débit. Nous passerons ainsi de 12 litres à 3 ou 6 litres consommés. Il existe même des systèmes de chasse d’eau à double impulsion qui ne déverse que ce qui est nécessaire. On peut décider ainsi plus précisément du volume d’eau voulu. De même, des réducteurs de pression peuvent être installés sur les robinets.

Il faut aussi penser à isoler le chauffe-eau et les tuyaux afin de permettre à l’eau chaude d’arriver plus vite, et ainsi de réduire la consommation d’eau et de gaz ou d’électricité par la même occasion.

Le matin, préférons la douche au bain. S’il est agréable, j’en conviens, de se délasser dans sa baignoire, ce confort nécessite entre 120 et 200 litres ! Sous la douche, seulement 50 litres d’eau sont nécessaires à condition bien sur de ne pas y rester des heures ! Avec le plaisir en plus d’un réveil revigorant. Et lorsque nous nous lavons les mains ou les dents, inutile de laisser couler le robinet en même temps…

Dans la cuisine, pour faire la vaisselle, soyons organisés. A la main, mieux vaut remplir les bacs méthodiquement pour le lavage et le rinçage au lieu de laisser se déverser ce gros filet d’eau… La vaisselle n’en sera pas moins propre.

Et si l’organisation de l’évier n’est pas notre fort, laissons faire le lave-vaisselle. Une vaisselle à la main d’environ 12 couverts requiert 30 à 80 litres d’eau, selon son organisation, tandis que le lave-vaisselle consomme seulement de 15 à 19 litres d’eau, à condition d’être mis en route en pleine charge. Idem pour le linge. Le programme « éco » du lave-linge est préférable… Un lave linge à ne faire tourner qu’en pleine charge plutôt qu’en demi-charge.

Un coup de frais à la voiture ? Allons lui faite sa toilette dans les stations de lavage. Ce ne sont que 60 à 110 litres d’eau qui seront utilisez contre jusqu’à 200 litres pour un lavage maison, à moins d’être très doué. Mais là, il y a le risque de déverser les produits lessiviels dans les égouts. Ce qui n’est pas du meilleur effet !

Et pour l’arrosage du jardin, un récupérateur de pluie sera du meilleur effet. Ce qui évitera d’utiliser l’eau potable pour les plantations.

Notre consommation est maintenant contrôlée ? Reste à faire attention à ce que nous déversons dans les canalisations ou les égouts. Les produits toxiques, phytosanitaires, les restes de peinture ou de vernis ou les huiles de vidange sont un poison pour l’environnement.

Pour les produits ménagers, utilisons par exemple de l’eau chaude vinaigrée pour laver les vitres. Privilégions les détergents et les déboucheurs d’origine végétale ou ceux mentionnant un Ecolabel ou NF Environnement.

Sinon, la pose d’une crépine sur l’orifice de l’évier est la bienvenue… Nettoyons régulièrement les siphons et servons nous de la bonne vielle ventouse pour soulager l’évier bouché. Cela suffit dans la plupart des cas.

Enfin prenons garde à ce que nous jetons et où nous le jetons. Ne pas se débarrasser des médicaments dans les WC ou dans la poubelle. Relâchés ainsi dans la nature sans traitement les médicaments bouleversent l’écosystème. Rapportons-les chez le pharmacien. Et d’une manière générale, ne confondons pas les WC avec une poubelle. Mégots, serviettes hygiéniques, applicateurs de tampon en plastique, préservatifs, sont la plaie des fosses sceptiques et perturbent le bon fonctionnement de la station d’épuration.

Et évidemment, lors des balades pendant les vacances, ne rien jeter dans les rivières, sur le bord du chemin ou à la plage… Ni papier, ni nourriture, ni canette, ni toutes sortes de polluants.

Beaucoup d’autres petits gestes « éco-responsables » existent.

De quoi soulager le porte monnaie tout en préservant notre ressource vitale en adoptant quelques bons réflexes au quotidien.

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
image-07-10-12-11-35-00-ok

En Seine et Marne, l’eau ne doit pas être un luxe !

image-08-12-21-17-04-17-ok

La planète en déficit d’eau d’ici 2025

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire