10:53 - samedi octobre 1, 2016

Dessine-moi une ville sans voitures

Lu 456 fois Jean-Brice Sénégas 0 réaction
image-12-11-11-18-28-58-ok

Une ville sans voiture, ça sonne étrange à l’oreille ?

S’il y a bien deux mots inséparables comme Quick et Flupke ou Tom et Jerry, ce sont bien les mots ville et voiture.

Une ville sans voiture, ça fait un peu science-fiction, rêve de gosse, surréalisme.

Et bien même si cette ville n’existe pas encore, elle fait l’objet d’un projet très avancé.

C’est en Chine que cette cité du futur va naître.

Je dis bien naître, car elle va être créée de toutes pièces, au beau milieu d’un terrain vierge, une zone rurale de 130 hectares, près de Chengdu, en plein centre de la Chine.

Elle devrait compter au final 80 000 habitants, et a été baptisée en toute simplicité « Great city».

On retrouve là l’enthousiasme américain du cabinet d’architecte Adrian Smith and Gordon Gill architecture.

Première interrogation qui suscite la curiosité : comment les habitants vont-ils se débrouiller dans leur vie de tous les jours sans voiture ?

Sur leur site Internet, les architectes expliquent que c’est le design la solution de tout. Ils ont conçu un projet de ville « dense, verticale, qui s’adapte et se fond dans le paysage environnant. »

En effet, les plans virtuels montrent des bâtiments tout en hauteur, ce qui réduit considérablement les distances à parcourir pour les habitants. Imaginez donc : il sera possible de se rendre du centre à l’extérieur de la ville en seulement 10mn. Tentez l’expérience dans une agglomération de 80000 habitants, vous verrez que vous vous serez déplacé de la place de la mairie à la poste.

Toujours selon les plans, vous verrez que cette ville ressemble plus à un village, et même, avec ces forêts autour, on croirait à une reproduction du village gaulois d’Astérix, la différence c’est qu’il y a des tours d’habitation immenses à la place des cahutes de nos ancêtres.

Cette ville circulaire, entourée d’espaces verts, voilà qui fait penser à une ville autarcique. Elle sera reliée à la grande ville la plus proche, Chengdu, par les transports en commun.

Mais au fond, quel est le vrai avantage de cette ville sans voitures ?

Le bilan écologique est censé être très bon. Les 30 000 foyers futurs habitants de cette ville verticale devraient consommer moitié moins d’énergie que dans une ville classique, et moitié moins de ressources en eau aussi. Même les déchets seront moins importants, presque 9 fois moindres, tout en réduisant les émissions de CO2 de 60 pour cent.

Pourtant on se demande s’il y-a des gens voulant habiter dans cette ville étrange ?

Les architectes ont prévu des centres commerciaux, des logements d’habitations, des bureaux, des entreprises de taille moyenne et une faculté de médecine. De plus, les logements vont être moins cher que le marché de l’immobilier actuel chinois, cela devrait selon les promoteurs faire venir notamment des jeunes couples actifs, très en difficulté en Chine pour sortir du cocon familial.

La « Great City » sera construite par Beijing Vantone Real Estate Co, l’un des plus gros bâtisseurs chinois. Elle devrait sortir de terre dans 8 ans.

On a quand même un peu de mal à se représenter la vie quotidienne dans un espace aussi réduit. En tout cas l’expérience reste très intéressante sur le plan écologique.

The following two tabs change content below.
Jean-Brice Sénégas
Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-11-01-18-57-04-ok

Delanöe repart en croisade contre la pollution

image-12-11-17-18-57-25-ok

Le Canada invente l’avion à moutardo-propulsion

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire