12:20 - vendredi septembre 30, 2016

Les coûts cachés de la voiture

Lu 472 fois Jean-Brice Sénégas 0 réaction
image-12-12-23-19-06-00-ok

Vous venez d’acheter votre voiture, une petite citadine qui vous plaît bien, de marque française en plus, car oui, même en période de sinistrose économique, vous faites l’effort de faire tourner l’économie hexagonale. Vous l’avez payée 11000 euros, c’était le maximum que vous pouviez faire, il a fallu éventrer tous vos bas de laine pour arriver à réunir cette somme. Et qu’entendez-vous à la radio ?

Votre voiture va vous coûter 1600 euros de plus ? Vous êtes scandalisé, vous vous dîtes quelle injustice, on ne m’a pas tout dit, je vais étriper mon concessionnaire de marque française, flûte la crise, on m’a caché des choses ! Et oui vous avez raison de vous énerver contre cette dissimulation honteuse, on vous a bien « caché » des choses.

Cette nouvelle que vous avez entendue à la radio, est basée sur une étude émanant de l’université allemande de Dresde, et elle a été présentée par les Verts au Parlement Européen.

Les résultats du département sciences et transports de cette université font une distinction entre coûts internes et externes.

Les coûts dits internes, ce sont ceux que vous connaissez par cœur et qui vous ont orienté dans le choix de votre voiture : c’est le prix d’achat du véhicule, mais aussi son assurance, le carburant et l’entretien.

Les coûts dits externes, ce sont ceux qu’on vous a cachés, ils sont plus compliqués et plus pervers. Attention car certaines personnes vous diront, que c’est une lecture politique, une voiture, on sait très bien combien elle coûte, etc.

Hé bien non, car ces coûts cachés recouvrent en première position les accidents de la route, à hauteur de 41 pour cent, principalement relatifs à des couts médicaux et administratifs.

Ensuite vient le réchauffement climatique, lui aussi pris en compte : il représente 37 pour cent des coûts cachés des voitures, car celles-ci produisent du CO2 et les émissions de CO2 influent sur le réchauffement de la planète. Or l’UE y fait la chasse, puisque son objectif, c’est la réduction des émissions de CO2 de 60 pour cent d’ici à 2050. Et les coûts relatifs à la limitation du réchauffement climatique à 2°C sont déjà établis : s’il faut réduire les émissions de CO2, il en coûtera 252 euros la tonne. Voilà qui est un peu alambiqué, mais à la fin c’est un énorme coût caché de l’automobile.

Et ensuite viennent s’ajouter aux accidents et au réchauffement climatique 22 pour cent de coûts cachés liés aux autres impacts, de pollution (car ils engendrent des dépenses de santé) et de bruit (qui engendrent des coûts d’infrastructure).

Ainsi sont évalués les 1600 euros de dépense annuelle chaque année par voiture pour rétablir leur coût réel.

Et il est vrai que ce ne sont ni les compagnies d’assurance ni les constructeurs automobiles qui prennent en charge ces coûts, mais bien l’union européenne, et donc les contribuables. Donc la prochaine fois, vous glisserez cette dépense supplémentaire dans votre tableur excel avant de

décider quelle voiture vous pouvez acheter.

The following two tabs change content below.
Jean-Brice Sénégas
Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-12-16-17-14-17-ok

Un carburant aux bactéries

image-12-12-28-20-16-40-ok

L’effrayant destin des transports brésiliens

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire