9:18 - dimanche décembre 4, 2016

Forum mondial des droits de l’Homme: les régions françaises en action

Lu 579 fois Audrey Plat 0 réaction
Forum Nantes
© Daniel Hayduk / IRIN

Le Forum mondial des droits de l’homme s’est tenu la semaine dernière à Nantes. Un des objectifs du Forum était de partager des initiatives, des outils et des bonnes pratiquesfavorisant les droits fondamentaux dans les projets de coopération décentralisée.

Parmi les principes affichés par les collectivités locales françaises lorsqu’elles s’engagent à l’international, la promotion des droits de l’Homme est rarement mise en avant. D’abord, parce qu’il s’agit d’un sujet politique parfois sensible. Ensuite, parce que le renforcement de l’État de droit et de la gouvernance démocratique est considéré comme relevant de la coopération d’État à État, et que la promotion et la défense des droits humains comme relevant de l’action des ONG.

Or, en orientant naturellement leurs actions à l’international sur la base de leurs c

ompétences traditionnelles (eau et assainissement, santé, éducation, culture…), les collectivités locales françaises contribuent à ce que les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux soient accessibles à un plus grand nombre.

Sur proposition de l’association lyonnaise COSI qui œuvre pour la promotion et la défense des droits, plusieurs collectivités françaises sont venues partagées leurs expériences de coopération décentralisée susceptibles de favoriser un meilleur accès aux droits des populations des territoires partenaires.

 

Le Président de la Région Pays de la Loire, Jacques Auxiette, au Burundi ©Coopération Burundi

La Région des Pays de la Loire par exemple coopère avec la République du Burundi. Elle lui apporte un soutien depuis 5 ans dans plusieurs domaines : l’agroalimentaire, la santé maternelle, l’appui à la décentralisation, la préservation à l’environnement, aussi le sport décrété vecteur de paix et de réconciliation nationale au Burundi. Une quarantaine d’actions ont été menées par Les Pays de la Loire au Burundi comme l’explique Jean-Noël GAULTIER, conseiller régional, président de la Commission Europe, International, Inter-régional pour la Région Pays de la Loire.

 

Jean-Jacques Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangres et Tieman Coulibaly, Ministre malien  des affaires étrangères. © PHOTOS : MARC CHATELAIN

Jean-Jacques Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et Tieman Coulibaly, Ministre malien des Affaires étrangères. © PHOTOS : MARC CHATELAIN

De son côté, la Région Rhône-Alpes est engagée depuis 30 ans dans la région de Tombouctou, au Mali. En 2013, l’actualité les place dans une situation d’urgence. La Région Rhône-Alpes apporte alors une aide sur le plan alimentaire et institutionnel et vient appuyer l’assemblée régionale de Tombouctou pour l’aider à se reconstruire. Cet engagement supérieur à 1 million et demi d’euros a permis de bâtir durablement des actions concrètes comme en témoigne Gérard Perrissin-Fabert, conseiller régional Rhône-Alpes.

 

 

A l’instar de ces régions françaises, il est désormais admis que les gouvernements locaux sont des acteurs clés des droits de l’Homme, à l’échelle locale comme internationale, ans la mise en oeuvre des politiques publiques locales de chaque collectivité locale, comme dans les travaux auxquels elles participent au sein de réseaux mondiaux comme Cités et gouvernements locaux unis (CGLU).

Dans son rapport final du 2e Forum mondial des droits de l’homme en 2006 Emmanuel Decaux, président du Secrétariat permanent international Droits de l’Homme et gouvernements locaux (SPIDH), rappelait qu’: « Une nouvelle lecture des droits de l’Homme s’impose ainsi, au-delà de l’État, non pour diaboliser l’État qui reste le meilleur garant de la sécurité juridique et de la solidarité nationale, mais pour aller plus loin, avec des droits de l’Homme sans rivages, sans murs, ni barrières… ».

Retrouvez cette chronique sur www.frequenceterre.com

 

 

 

The following two tabs change content below.
Audrey Plat
Audrey Plat est directrice des programmes de Fréquence Terre, rédactrice de la chronique Vues de la Terre. Audrey est journaliste et a travaillé comme reporter, animatrice-réalisatrice puis productrice au service de plusieurs radios en Europe et au Canada.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Logo Débat Transition Energétiqueok

Transition énergétique : l’affaire de tous

Biodiversite © Observatoire national de la biodiversité

Les Français prêts à agir pour la biodiversité

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire