7:54 - samedi décembre 10, 2016

jdle 12 decembre : ITER, Nouvelles centrales photovoltaïques, perturbations sur la navigation fluviale, durban et Peinture balnche sur les rochers

Lu 530 fois Anne-Laurence Mazenq 0 réaction
image-10-04-11-21-55-36-ok

Depuis son lancement en 2007, ITER a vu son budget exploser. La contribution de l’Union européenne, initialement prévue à 2,7 milliards, est désormais estimée à plus de 6 milliards d’euros et le programme de recherche de fusion nucléaire, basé dans le sud de la France, devrait se voir accorder une enveloppe supplémentaire de 1,3 milliards d’euros pour 2012 / 2013.


Deux nouvelles centrales photovoltaïques viennent d’être implantées en France, l’une concerne des ombrières photovoltaïques posées sur le parking du Zénith de Pau et l’autre, recouvre un grand silo de maïs. Concernant les ombrières, l’intéret du projet, est sa réalisation en zone urbanisée. Elle produira chaque année environ 3,2 GWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 1.000 foyers.

Rien ne va plus sur le Rhin. De fortes perturbations de la navigation des péniches de marchandises sont causées par le manque de précipitations sur ce fleuve comme presque partout en Europe. Sur le Danube, le niveau est si faible par endroit que le trafic est interrompu sur des dizaines de kilomètres. Les péniches fluviales ne peuvent être chargées que jusqu’à un enfoncement d’environ 1,50 mètre, au lieu de 4 m, ce qui représente une perte de 30 à 40% du chiffre d’affaires.

L’hôte de la conférence de Durban sur le changement climatique confirme les engagements pris par le président Jacob Zuma à Copenhague en 2009. Une des mesures phares est la mise en place d’une taxe carbone dès 2012. L’Afrique du Sud a des niveaux d’émissions comparables à ceux de pays européens, le pays produit 90% de son électricité à partir de centrales à charbon. En montrant l’exemple, le gouvernement espère obtenir des engagements en matière d’aide pour les pays en développement dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Au Pérou, une ONG a tenté de peindre la roche en blanc sur de grandes surfaces pour refroidir le sol découvert par la fonte des glaciers. Dans les Andes, les glaciers régressent et avec eux les réserves d’eau. L’ONG a donc mis en point une peinture à base de chaux et de blancs d’œufs et la Banque mondiale a retenu le projet dans le cadre du concours «Cent idées pour sauver la planète ». Ainsi l’ONG a pu s’attaquer à une vallée située dans la région d’Ayacucho. En tout, 15.000 m2 sont été blanchis et à l’heure des premiers bilans, les éleveurs du coin affirment qu’il est positif.


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-10-04-11-21-55-36-ok

jdle : bromadiolone, augmentation de la TVA sur les pesticides, Annulation du Conseil d’Etat sur le maïs Mon 810, déforestation

image-10-04-11-21-55-36-ok

jdle du 19 decembre : épandage d’azote, paul françois contre Monsanto, chasse à la baleine et surpêche

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire