1:43 - samedi décembre 10, 2016

JDLE : conférence environnementale, InVS, un milliard d’automobiles, disparition des abeilles et des apiculteurs

Lu 550 fois Anne-Laurence Mazenq 0 réaction

Neuf villes françaises ont participé à un projet européen évaluant l’impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans 25 villes européennes. En France, l’Institut de veille sanitaire (InVS) vient de rendre son rapport montrant un impact important de la pollution atmosphérique en termes de mortalité et d’hospitalisations. Les principales villes françaises présentent en effet des niveaux moyens de particules en suspension et d’ozone supérieurs aux valeurs recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

La production automobile poursuit sa progression mondiale. Plus d’un milliard de véhicules devraient être en circulation sur notre planète d’ici la fin de l’année. 

En 2011, près de 77 millions de véhicules ont été fabriqués. Plus de 210 000 véhicules sortent tous les jours des usines soit légèrement plus que les humains nouvellement nés ! 
En Chine depuis 10 ans, la flotte augmente de 25% tous les ans.

En ouverture de la conférence environnementale, François hollande a annoncé le rejet «sans attendre» des 7 demandes de permis d’exploration de gaz de schistes, l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim en 2016 et la candidature de Paris pour accueillir le sommet climatique de 2015, où pourrait être conclu le prochain accord international de réduction d’émission de gaz à effet de serre (GES). Le président de la République a annoncé vouloir engager une «stratégie ambitieuse axée sur un objectif de -40% [d’émission de CO2] en 2030, puis de -60% en 2040».

Le nombre d’apiculteurs a baissé de près de 40 % en six ans, disparition en nette accélération qui suit celle des abeilles, selon un audit de la filière apicole réalisé en 2011. Depuis 2004 près de 4500 apiculteurs ont disparu chaque année. Le nombre de ruches a diminué de 20 % et la production de miel de 28 %. Les organisateurs de l’étude, supposent que la baisse du nombre d’apiculteurs est directement corrélée à la disparition des abeilles. Selon un rapport des Nations unies en 2011, la mortalité des abeilles a atteint entre 10 et 30 % du cheptel en Europe, 30 % aux Etats-Unis et plus de 85 % au Moyen-Orient. Elle serait attribuable à divers facteurs : pesticides, pollution, perte de biodiversité…. Et disparition des apiculteurs.


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

jdle du 10 septembre : villes et changements climatiques, revision des arrétés de protection de la nature, loup, éolien citoyen, gaz de schistes

jdle du 24 septembre ; etiquettage des OGM, fin des ZAPA, économiseurs d’eau à Paris, fn du nucléaire au Japon

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire