1:10 - dimanche décembre 11, 2016

jdle : permis gaz de schistes, Fessenheim, forum mondial de l’eau à Marseille, ecodogs

Lu 610 fois Anne-Laurence Mazenq 0 réaction

Le gouvernement a demandé la semaine dernière l’accélération de l’instruction des demandes de permis de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux de Blyes, Gex Sud, Montfalcon et Lyon – Annecy. Ces permis qui avait été interrompus suite à une forte mobilisation citoyenne sont en passe d’être finalement accordés. Ils porteraient à 8 le nombre de permis de recherche en Rhône-Alpes alors que les compagnies pétrolières ne cachent plus leur intention d’utiliser la fracturation hydraulique dans le cadre de « recherches scientifiques ». Dans une démarche commune à l’ensemble des départements de la région, les collectifs en appellent aux élus pour que soient préservés les milieux et la ressource en eau.

Nicolas Sarkozy s’est à nouveau posé jeudi à Fessenheim en sauveur de la filière nucléaire en y confirmant la poursuite de l’exploitation de la centrale. Menacée jusqu’à ce que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ne la déclare en janvier bonne pour le service, comme toutes les autres, la plus vieille centrale du parc nucléaire français ne fermera pas contrairement à ce que souhaite François Hollande qui prévoit de réduire de 75% à 50% d’ici 2025 la part du nucléaire dans la production d’électricité française.

La question de l’eau va s’inviter prochainement dans le débat public à l’occasion du 6ème Forum mondial de l’eau à Marseille du 12 au 17 mars 2012 dans un contexte ou s’opposent multinationales en faveur de la libéralisation des services hydriques et société civile porteuse d’une autre vision du monde qui s’exprimera au travers d’un forum alternatif. Si nombre de mobilisations populaires sont venues dénoncer les « marchés de l’eau » au profit des actionnaires des entreprises multinationales, Veolia et suez avec la complicité du gouvernement espèrent toujours parvenir à imposer leur vision, leurs solutions, leurs techniques, et leur pouvoir. Face à la pensée unique des marchands d’eau, le Forum alternatif opposera l’échange d’expériences, l’écoute, les idées, avec un programme de près de 180 ateliers.

L’odorat surdéveloppé des chiens pourrait servir à protéger la biodiversité. C’est le but du projet EcoDogs destiné à entraîner des chiens à détecter les déjections d’espèces menacées. Ces traces contenant de l’ADN, rendent possible l’analyse d’une série de paramètres comme les déplacements, le régime alimentaire ou l’état de santé…. Pour identifier ces traces, c’est habituellement l’homme qui s’y colle mais à cette tâche, les chiens pourraient être bien plus performant. Ils peuvent détecter une déjection à 15m de distance, parfois jusqu’à 100m. Alors les ecodogs, une piste d’avenir ? Pour l’instant, l’expérimentation est en cours.

Le gouvernement a demandé la semaine dernière l’accélération de l’instruction des demandes de permis de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux de Blyes, Gex Sud, Montfalcon et Lyon – Annecy. Ces permis qui avait été interrompus suite à une forte mobilisation citoyenne sont en passe d’être finalement accordés. Ils porteraient à 8 le nombre de permis de recherche en Rhône-Alpes alors que les compagnies pétrolières ne cachent plus leur intention d’utiliser la fracturation hydraulique dans le cadre de « recherches scientifiques ». Dans une démarche commune à l’ensemble des départements de la région, les collectifs en appellent aux élus pour que soient préservés les milieux et la ressource en eau.

Nicolas Sarkozy s’est à nouveau posé jeudi à Fessenheim en sauveur de la filière nucléaire en y confirmant la poursuite de l’exploitation de la centrale. Menacée jusqu’à ce que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ne la déclare en janvier bonne pour le service, comme toutes les autres, la plus vieille centrale du parc nucléaire français ne fermera pas contrairement à ce que souhaite François Hollande qui prévoit de réduire de 75% à 50% d’ici 2025 la part du nucléaire dans la production d’électricité française.

La question de l’eau va s’inviter prochainement dans le débat public à l’occasion du 6ème Forum mondial de l’eau à Marseille du 12 au 17 mars 2012 dans un contexte ou s’opposent multinationales en faveur de la libéralisation des services hydriques et société civile porteuse d’une autre vision du monde qui s’exprimera au travers d’un forum alternatif. Si nombre de mobilisations populaires sont venues dénoncer les « marchés de l’eau » au profit des actionnaires des entreprises multinationales, Veolia et suez avec la complicité du gouvernement espèrent toujours parvenir à imposer leur vision, leurs solutions, leurs techniques, et leur pouvoir. Face à la pensée unique des marchands d’eau, le Forum alternatif opposera l’échange d’expériences, l’écoute, les idées, avec un programme de près de 180 ateliers.

L’odorat surdéveloppé des chiens pourrait servir à protéger la biodiversité. C’est le but du projet EcoDogs destiné à entraîner des chiens à détecter les déjections d’espèces menacées. Ces traces contenant de l’ADN, rendent possible l’analyse d’une série de paramètres comme les déplacements, le régime alimentaire ou l’état de santé…. Pour identifier ces traces, c’est habituellement l’homme qui s’y colle mais à cette tâche, les chiens pourraient être bien plus performant. Ils peuvent détecter une déjection à 15m de distance, parfois jusqu’à 100m. Alors les ecodogs, une piste d’avenir ? Pour l’instant, l’expérimentation est en cours.


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

jdle ; consomation électrique, nouveaux droits pour les chasseurs, impact des agrocarburants, nouvelles substances chimiques controlées dans l’eau

jdle 27 janvier 2011 : nanoparticules, renaturation de la Sélune, cadeaux aux chasseurs, exploitation de sables coquiller, et cobayes à Fukushima

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire