12:42 - dimanche décembre 11, 2016

JDLE : Rio + 20, enfouissement et Co2, Marée noire dans la plaine de Crau suite………, bactéries et allergies

Lu 412 fois Anne-Laurence Mazenq 0 réaction

Un texte qui se contente de lancer des processus, en recul sur certains points par rapport au sommet de 1992. C’est en substance l’analyse de nombreux observateurs sur Rio +20. Si les pays émergents sont venus témoigner de leurs innovations en faveur de l’environnement, ils refusent toute contrainte multilatérale, la lutte contre la pauvreté justifiant selon eux l’approche centrée sur la croissance. L’Europe semble par ailleurs isolée et affaiblie par le contexte de crise financière. La réforme institutionnelle défendue par la France notamment, qui souhaite la création d’une « Organisation mondiale de l’environnement » n’a pas trouvé d’écho auprès des pays émergents. 

C’est finalement un renforcement du Programme des Nations Unies pour l’Environnement qui a été acté, dont le nombre de pays participants passerait à 153, au lieu d’une vingtaine aujourd’hui.

Selon deux chercheurs californiens, l’enfouissement dans le sous-sol de vastes quantités de CO2 risque de provoquer des séismes. À l’appui de leur démonstration, les auteurs citent le cas de séismes de magnitude faible à modérée (3 à 5,3) provoqués par l’injection dans le sous-sol, à plusieurs kilomètres de profondeur, d’eaux usées à forte pression mélangées ou non à du méthane. Ils signalent plusieurs incidents de ce type survenus aux États-Unis au cours de la seule année 2011.

Le 7 août 2009, c’est une véritable marée noire qui souillait la steppe de La Crau avec le déversement de plus de 5 740 mètres cubes de brut. « Un désastre écologique », qui a donné lieu à une expertise judiciaire mettant en cause la SPSE dans l’entretien de l’oléoduc qui relie le port pétrolier de Fos-sur-Mer aux raffineries françaises, suisses et allemandes. La SPSE, avait fait enlever 72 000 tonnes de terre souillées et le préfet avait également imposé une surveillance et une dépollution de la nappe phréatique – l’une des plus vastes d’Europe – située sous les lieux de l’accident.

Certains micro-organismes présents naturellement sur la peau réduiraient le risque allergique. La diversité des milieux naturels pourrait ainsi enrichir la peau de bactéries bénéfiques pour le système immunitaire en le prémunissant d’une sensibilité excessive aux allergènes.


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Rediffusion

jdle : 9 juillet

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire