1:17 - dimanche décembre 11, 2016

Journal de l’environnement: bisphénol A, nitrates, pesticides et chauffage

Lu 562 fois Grégory Lesca 0 réaction

Et voilà qu’on reparle du bisphénol A…. Ce composant chimique qui vient de se voir interdit dans les contenants pour bébé et qui le sera dans tous les contenants alimentaires en 2015. Jusqu’à présent les chercheurs avaient de sérieuses inquiétudes sur la nocivité du bisphénol. Désormais la preuve est faite. Et c’est une équipe française de l’Inserm qui l’a apportée, raconte l’Express.fr.

Elle a mis en présence des testicules « fœtaux d’origine humaine » avec du bisphénol. Il en résulte que « la production de testostérone est réduite, tout comme celle d’une autre hormone nécessaire à la descente des testicules dans les bourses durant le développement fœtal. »

Et le journal de conclure: « Voilà qui pourrait, pour une part au moins, expliquer la baisse de la qualité du sperme et les défauts de masculinisation« .

Autre substancia non grata en France et en Europe… les nitrates. Vous savez ces produits responsables des marées vertes et qui au-dessus de certaines doses rendent l’eau impropre à la consommation.

Une directive européenne nitrates a bien été adoptée en 1991. Un texte, explique LeMonde.fr qui « a pour but de protéger les réserves d’eau en surface et en sous-sol en limitant l’usage des nitrates d’origine agricole« . Mais la France est à la traine pour appliquer le texte.

Rappelée à l’ordre à plusieurs reprises, elle pourrait se voir infliger une amende élevée.

LeMonde.fr raconte que Paris, sous la menace, s’est empressé de revoir la délimitation des zones polluées. « Désormais 18 860 communes sont classées « zones vulnérables »« . Et des programmes d’actions vont être mis en place.

Mais ces nouvelles mesures ne sont pas du goût des agriculteurs qui ont manifesté la semaine dernière. Ils exigent un moratoire de la directive et dénoncent l’empilement des normes et des nouvelles obligations qui les empêchent selon eux de travailler.

Faut-il y voir une revendication pour un droit à polluer? Peut-être… mais souligne La Croix, « Ces actions interviennent alors que plus de 3 millions d’électeurs sont appelés à renouveler pour six ans, d’ici au 31 janvier 2013, les membres des 93 chambres d’agriculture. » Et la FNSEA ainsi que les Jeunes Agriculteurs, organisateurs de la grogne et majoritaires aux dernières élections, veulent sans doute montrer leur capacité à mobiliser.

Ils ont des noms de bandits dans les western: Gaucho, Poncho et Cruiser. Et ce n’est peut-être pas un hasard car bientôt la tête de ces trois insecticides pourrait être mise à prix. Leur tort: porter atteinte aux colonies d’abeilles. L’agence européenne pour la sécurité des aliments vient de rendre un rapport accablant sur ces trois produits. « S’ils ne tuent pas directement [les abeilles], explique le Figaro, ces insecticides systémiques de la famille des néonicotinoïdes ont pour effet de [les] désorienter au point de les rendre incapables de retrouver leur ruche. » La Commission européenne attend donc des résultats plus poussés avant de se prononcer le 31 janvier.

Et le groupes pharmaceutiques qu’en disent-ils? Bayer et Syngenta regrettent cette stigmatisation et assurent que ces pesticides ont aussi un effet protecteur pour les abeilles contre leurs prédateurs.

« Faut-il éteindre ou baisser son chauffage avant de partir au boulot? » Une question ô combien importante alors que le froid est on ne peut plus présent. Terra Eco.net tente de répondre à cette question.

Éteindre n’est pas la bonne solution selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, « il vaut mieux ne pas faire descendre sous les 14°C, sinon la maison sera très difficile à réchauffer« .

Mieux vaut maintenir une température constante. Entre 16° et 19°. Mais là encore « le confort ne dépend pas seulement de la température de la pièce« , explique l’Ademe: «On peut être dans une situation d’inconfort à 22°C s’il y a une grosse différence de température entre l’air chauffé de la pièce et la température du mur ». Bon, avant de refaire toute l’isolation de votre logement, retenez ce chiffre « passer de 20°C à 19°C permettrait d’économiser 7% d’énergie« . Mais surtout n’attrapez pas froid.

The following two tabs change content below.
Grégory Lesca
Journaliste amateur d'actualité d'environnement et de voyages, j'ai mis ces trois passions au service de Fréquence Terre.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Journal de l’environnement: feux et climat en Australie, un aliment sur deux à la poubelle et les LED qui copient les lucioles

Journal de l’environnement: surpêche, JO d’hiver et tortues pas mélomanes

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire