3:05 - jeudi décembre 8, 2016

Journal de l’environnement: Greenpeace et le nucléaire, pesticides et avion solaire

Lu 687 fois Grégory Lesca 0 réaction
image-12-11-18-14-26-31-ok

« Pourquoi seulement moi« . C’est l’inscription projetée furtivement jeudi dernier sur l’un des réacteurs de la centrale de Fessenheim. Le journal l’Alsace rapporte cette opération coup de poing de Greenpeace.

L’ONG voulait ainsi attirer l’attention du président sur les sites nucléaires dangereux. 5 au total. Fessenheim bien sûr mais aussi ceux du Blayais (Gironde), du Bugey (Ain), de Gravelines (Nord) et du Tricastin (Drôme).

« Pour tenir sa promesse [de réduction de la part du nucléaire], François Hollande doit acter la fermeture d’au moins 20 réacteurs à l’horizon 2020« , explique Greenpeace dans son communiqué. Et l’Alsace détaille la méthode de Greenpeace. Trois séries de critères ont été prises en compte: « le niveau de sûreté des centrales, les risques d’ « agressions externes naturelles ou non naturelles » et les conséquences d’un accident« .

Conclusion: Fessenheim n’est pas la seule à représenter un danger.

EDF pour sa défense assure à l’AFP que « toutes les centrales nucléaires d’EDF, y compris Fessenheim, présentent un niveau de sûreté satisfaisant« .

11.000, c’est le chiffre de la semaine. 11.000 pesticides considérés comme dangereux ont été commercialisés par l’Agence américaine de protection de l’environnement, l’EPA, raconte Le Monde. En cause, « une faille réglementaire« . « En 1978, le Congrès américain a autorisé l’EPA à délivrer des agréments à titre conditionnel pour des pesticides répondant à des urgences de santé publique« , explique le quotidien. Ces substances pouvaient être mises sur le marché de manière exceptionnelle et devaient être soumises à des tests.

Or « l’EPA elle-même, a reconnu avoir utilisé la clause à mauvais escient dans 98 % des cas entre 2004 et 2010« .

C’est l’association Natural Resources Defense Council qui a levé le lièvre grâce à une enquête menée pendant deux ans. En parallèle, poursuit Le Monde « quatre apiculteurs professionnels et cinq associations de consommateurs et écologistes ont porté plainte contre l’EPA, le 21 mars« . Ils réclament la suspension de trois substances chimiques soupçonnées de rendre les végétaux nocifs pour les insectes et en particulier les abeilles.

Après un vol Belgique / France puis la traversée du détroit de Gibraltar, l’avion solaire Solar impulse tente un nouveau record. La traversée des États-Unis d’Ouest en Est. L’avion qui a une autonomie de 24h souligne le site de France 24, s’élancera le 1er mai de San Francisco. Il lui faudra au moins trois jours pour parcourir la distance à la vitesse de 70 km/h mais pour ménager le pilote, la traversée se fera en plusieurs étapes. Arrivée prévue à New York début juillet.

Et puis la semaine dernière Fréquence Terre a soufflé ses 10 bougies… cela fait déjà 10 ans que notre équipe suit et décrypte l’actualité environnementale. Et en 10 ans les centres d’intérêts se sont élargies, l’équipe s’est agrandie. Chaque semaine vous pouvez donc retrouver sur notre site nos chroniques sur l’agriculture bio, l’eau, la mobilité durable, la conso citoyenne… et j’en passe. Alors que nous souhaiter… eh bien plein de bonnes ondes!

The following two tabs change content below.
Grégory Lesca
Journaliste amateur d'actualité d'environnement et de voyages, j'ai mis ces trois passions au service de Fréquence Terre.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-11-18-14-26-31-ok

Journal de l’environnement: plan rénovation habitat, éoliennes et nappes phréatiques

image-12-11-18-14-26-31-ok

Journal de l’environnement: les Français et le vélo, semences et Monsanto et Forum de l’ONU sur les forêts

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire