1:29 - lundi décembre 5, 2016

Sauvons Willy l’abeille

Lu 642 fois Pascal Percevault 0 réaction
image-13-05-10-11-46-15-ok

A Bruxelles, la Commission Européenne a annoncé, lundi 29 avril 2013, qu’elle allait suspendre pour deux ans, à compter du 1er décembre, l’utilisation de trois insecticides sur quatre grandes cultures (maïs, colza, tournesol et coton).

15 des 27 états membres ont donné à la Commission le soutien dont elle avait besoin pour interdire l’usage de trois produits chimiques, de la famille des“néonicotinoïdes”, sur les cultures attractives pour les abeilles.  

Les néonicotinoïdes sont une classe d’insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes avec une toxicité inférieure chez les mammifères. Commercialisé sous des noms comme Cruiser ou Gaucho, ils sont mis en cause pour leur rôle dans le déclin des abeilles et des insectes pollinisateurs.

Le moratoire devrait permettre d’évaluer si les colonies d’abeilles se rétablissent en l’absence de néonicotinoïdes.

Mais l’interdiction de l’UE est pour l’instant limitée à 2 ans, en attendant d’autres évaluations. Et dans le monde entier, la survie des abeilles reste menacée par les pesticides qui les affaiblissent et les désorientent, ainsi que par la disparition de leur habitat naturel, détruit par l’industrialisation des espaces agricoles.

Pour d’autres informations sur cet événement, je vous renvoie à la chronique de mon confrère Gilles Soulhac avec sa chronique « enfin une interdiction des pesticides pour sauver les abeilles» Du 9-05-2013 dans la rubrique ECO-CITOYEN sur Fréquence Terre.

The following two tabs change content below.
Pascal Percevault

Pascal Percevault

Journaliste Reporter
Responsable de la rubrique Agriculture Biologique de Fréquence Terre.
Pascal Percevault

Derniers articles parPascal Percevault (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-13-04-20-12-46-56-ok

2013 Année Internationale du Quinoa

image-13-05-17-14-55-34-ok

Apiculture Pastorale

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire