1:17 - dimanche décembre 11, 2016

Festival AU FOIN DE LA RUE, la culture durable en milieu rural

Lu 793 fois Samuel Pécot 0 réaction

Depuis 12 ans, le village de Saint Denis de Gastines (1 686 habitants dans le nord Ouest du département de la Mayenne) accueille début juillet le festival AU FOIN DE LA RUE.

D’édition en édition le public a toujours répondu présent. Ils étaient 17 000 festivaliers en 2010 !



Pas facile de recevoir tout ce monde pendant 2 jours en conjuguant confort d’accueil et limitation de l’impact environnemental.

Et pourtant, depuis 5 ans la pédagogie de l’écologie auprès des festivaliers porte ses fruits. C’est ce que nous explique Sébastien RIDE dans cette chronique, il est co-responsable de la commission « développement durable » du festival.

Le développement durable est d’ailleurs l’un des axes forts de la charte qualité du festival rédigée avec tous les acteurs de l’association.

Au delà des mots, nombreuses sont les actions concrètes mises en place par les organisateurs lors des dernières éditions :

– une équipe de bénévoles est dédiée à la sensibilisation des festivaliers au tri sélectif (40% des déchets produits lors de la dernière édition ont pu être recyclés)

– la mise en place de toilettes sèches, qui servent de « lieu d’approche » pour la pédagogie

– l’installation d’un mât d’éclairage solaire sur le camping

– la mise en place de transports collectifs au départ des principales villes des alentours

– l’incitation au covoiturage

– choix d’une vaisselle recyclable, compostable ou réutilisable

– le travail avec un imprimeur labellisé « Imprim’vert » et utilisant du papier certifié « PEFC »

L’un des prochains défis que se fixe l’association : développer le travail avec les producteurs locaux (si possible bio) pour nourrir les 17 000 festivaliers !

Au-delà de ces valeurs auxquelles sont attachés les organisateurs, le festival est reconnu pour son ambiance et la qualité des artistes qu’il accueille… parmi eux, le serbe Emir KUSTURICA, l’ivoirien TIKEN JAH FAKOLY, la franco-tuniso-Israélienne Yael NAIM passeront par Saint Denis de Gastines cet été.

The following two tabs change content below.
Samuel Pécot
Chaque semaine dans la chronique TERRE RURALE - TERRE DURABLE, je donne la parole aux acteurs de terrain de l'environnement, qui font de nos territoires ruraux des territoires durables.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Les saponines : ces plantes qui limiteront la pollution par les rots et pets des vaches

Qui sont ces agriculteurs qui convertissent leur exploitation en BIO ?

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire