1:20 - dimanche décembre 11, 2016

Impact du réchauffement climatique sur les animaux

Lu 1065 fois Gilles Soulhac 1 réaction

Le changement climatique entraîne des risques pour les écosystèmes sur tous les continents. Récemment, les scientifiques de l’Institut de recherche climatique de Potsdam (PIK – Brandebourg) ont identifié l’ampleur du danger pour les animaux et les plantes grâce à des analyses réalisées à l’échelle mondiale. Pour ce faire, les scientifiques ont développé un nouveau système de mesure qui, pour la première fois, quantifie de manière systématique l’impact sur les écosystèmes des variations de température, de précipitations et de concentration en CO2 dans l’air. Les prévisions actuelles envisagent une augmentation de 2°C. Or, si la température moyenne mondiale s’élève à plus de 2°C, l’impact dans de nombreuses régions pourrait être considérablement amplifié.

Comme le souligne Ursula Heyder, auteur principale de l’étude publiée le vendredi 7 octobre 2011 dans la revue scientifique « Environmental Research Letters », les impacts du changement climatique sur la biosphère n’ont jusqu’à présent pas été quantifiés de manière efficace, tout du moins pas à l’échelle mondiale. « Nous voulions comprendre quelle amplitude de réchauffement mettait quels types de biotopes sous pression », explique Ursula Heyder. Par conséquent, les chercheurs ont développé un système de mesure basé sur les caractéristiques biogéochimiques des écosystèmes, en particulier sur les cycles biogéochimiques qui correspondent à l’ensemble des échanges d’éléments sur la planète. Si des changements apparaissent au niveau des cycles, il est fort probable qu’il y en ait également au niveau des écosystèmes. Les ordinateurs n’étant actuellement pas capables de simuler cette complexité dans sa totalité, les chercheurs ont donc calculé les risques de tels changements en considérant les processus prédominants dans différents écosystèmes.

The following two tabs change content below.
Gilles Soulhac

Gilles Soulhac

Gilles Soulhac est avant tout un passionné de la nature. Journaliste à Genève en Suisse, il est aussi membre des journalistes des nations unies. Sa situation géographique (ONU, OMS, CNUCED...) lui permet la rencontre avec des personnalités du monde de l'écologie, des scientifiques, décideurs et grandes ONG environnementales. Pour sa part, aujourd'hui dans les différents débats environnementaux, l'enjeu reste la transparence.
Gilles Soulhac

Derniers articles parGilles Soulhac (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :

Urgence au Cambodge : expropriation !

Le bio-carburant vu par Jean Ziegler

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire