7:59 - samedi décembre 10, 2016

la filière bois énergie : le chauffage au bois déchiqueté

Lu 651 fois Samuel Pécot 0 réaction
image-11-01-13-11-26-45-ok

Vous avez dû noter comme moi le regain d’intérêt pour le bois comme énergie de chauffage.

C’est vrai que le bois a le double avantage d’être à la fois écologique et bon marché.

Il intéresse les particuliers pour alimenter leurs cheminées, leurs poêles ou leurs chaudières à granulés, mais on le sait moins des collectivités aussi reviennent au bois pour chauffer des bâtiments collectifs.

C’est notamment le cas dans le nord du département de la Mayenne, où une filière bois déchiqueté s’est créée en 2008, en veillant à intégrer les 3 volets du développement durable, c’est ce que nous dit Joël Gernot le Président de la Société coopérative qui la gère :

« un volet environnemental fort, on avait la chance d’avoir un bocage riche, d’où l’idée de la valoriser, avec tous les côtés liés à l’environnement, la qualité de l’eau, la biodiversité.

un volet social important avec la mise en place d’un chantier d’insertion – il emploi aujourd’hui 11 personnes à mi-temps

et un volet économique fort – on achète et on revend de la plaquette et il y a une valorisation par le bois déchiqueté pour les agriculteurs – ils s’engagent à respecter une charte – hors de question de contribuer à diminuer le linaire de haies sur le département – ils s’engagent à avoir une gestion durable de la haie »

Environnementale, sociale et économique donc cette filière bois-énergie augmente chaque année les volumes collectés et commercialisés :

« 40 % du bois vient des agriculteurs (de leurs haies) – 30 % vient des chantiers d’insertion (notamment en forêt) et 30 % des scieries du département (résidus de sciage), aujourd’hui on a 3 plates formes, le bois arrive humide et déchiqueté et au bout de 9 mois, on obtient du bois sec que l’on peut passer directement dans les chaudières. Le premier hiver on a vendu 400 tonnes de bois sec, le deuxième hiver 1 000 tonnes, cet hiver on vendra 2 000 tonnes et sur l’hiver 2013/2014 on sera entre 5 et 7 000 tonnes selon l’évolution des projets en cours. »

C’est donc un réel engouement pour cette énergie locale qui plus est renouvelable. Ce sont déjà 16 chaudières au bois déchiqueté qui sont installées dans le Nord-Mayenne et elles alimentent aussi bien un lotissement, un collège, des bâtiments d’élevage, une piscine, un foyer de jeunes travailleurs, qu’une gendarmerie… et des projets sont à l’étude pour fournir l’hôpital et deux lycées agricoles.

il faut dire que selon Joêl Gernot, sur le plan économique, hors installation, le bois déchiqueté revient à 2 fois moins cher que le fioul. Et pourtant malgré ce regain d’intérêt pas de risque de pénurie à prévoir, même quand elle aura atteint son rythme de croisière la filière utilisera moins de 10% de la ressource en bois disponible sur le territoire de la haute Mayenne.

Comme quoi la lutte contre l’effet de serre passe aussi par le maintien et l’entretien des haies en zone rurale.

Samuel Pécot pour la rédaction

Plus d’infos :

Filière bois-énergie de la Haute Mayenne

Joël Gernot

La lande RD 217 53 100 PARIGNE SUR BRAYE

Mail : scic.hmbe53@orange.fr.

Tél : 00 33 243 083 560

The following two tabs change content below.
Samuel Pécot
Chaque semaine dans la chronique TERRE RURALE - TERRE DURABLE, je donne la parole aux acteurs de terrain de l'environnement, qui font de nos territoires ruraux des territoires durables.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-11-01-06-15-27-26-ok

autoconstruction d’une maison écologique

image-11-01-23-12-49-31-ok

Les AMAP, du champ à l’assiette

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire