12:20 - mercredi février 22, 2017

Mettez un peu d’inertie thermique dans votre maison

Lu 499 fois Perrine Roux 0 respond

Pour construire une maison la plus écologique possible, nombre d’éléments doivent être pris en compte : isolation, chauffage, ouvertures, orientation, matériaux… Et ça n’est pas tout, il y a aussi un autre élément, souvent négligé : l’inertie thermique. Un principe prépondérant qui permet de faire des économies d’énergie significatives et vous garantit un bon confort thermique chez vous. En effet, l’inertie thermique désigne la capacité des matériaux à emmagasiner et stocker la chaleur ou la fraicheur, puis les rediffuser lentement. Autrement dit, avec des matériaux présentant une bonne inertie thermique, votre maison va mieux conserver sa température.

Les experts parlent de déphasage en matière d’inertie thermique. En clair, il s’agit de décaler dans le temps les variations de température entre l’intérieur et l’extérieur. Donc la température monte ou baisse à hors de votre maison, mais reste stable plus longtemps à l’intérieur. Ce qui fait qu’en hiver, quand il fait froid dehors, les matériaux à inertie thermique vont stocker la chaleur du chauffage et du soleil et la rediffuser. À l’inverse, l’été, c’est la fraîcheur de la nuit qui est stockée. Conclusion, vous chauffez moins ou utilisez moins votre climatisation, d’où des économies d’énergie, et par la même des factures plus douces.

Une question se pose alors : comment apporter de l’inertie thermique dans votre maison ? La réponse est simple, elle réside dans le choix des matériaux. Plus ils sont lourds, plus l’inertie thermique sera meilleure. Vous devez donc choisir des matériaux à haute densité, comme la pierre, les briques réfractaires, la terre crue, le béton… Le bois possède aussi une inertie intéressante, mais plus particulièrement pour la chaleur, ses performances sont moins bonnes en matière de conservation de la fraîcheur. N’oubliez pas aussi d’étudier à quelle vitesse le matériau absorbe l’énergie thermique, c’est-à-dire l’effusivité, et à laquelle il la redistribue, soit la diffusivité thermique.

La meilleure place pour ces matériaux dans votre maison sont les parois avec des grandes surfaces d’échanges. Murs, planchers d’étage, cloisons, sont les choix les plus judicieux. Par contre, ne gâchez pas cette inertie en recouvrant ces parois de matériaux ayant un pouvoir isolant : moquette, tapisserie, tapis… Pour de meilleures performances encore, rajoutez un peu d’inertie, mais cette fois-ci de manière superficielle, grâce à une couche d’enduit de ciment, chaux ou terre de 2 à 4 cm.

Avec une touche d’inertie dans votre maison, vous protégez l’environnement en diminuant votre consommation d’énergie. Une caractéristique incontournable pour une maison écologique.

The following two tabs change content below.
Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Derniers articles parPerrine Roux (voir tous)

Catégorie(s)

BBC, label aujourd’hui norme demain

Du bois dans ma maison, oui mais bien choisi

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply