3:02 - jeudi décembre 8, 2016

Les maisons écologiques ont la cote

Lu 2415 fois Audrey Plat 0 réaction
© duproprio
© duproprio

Les maisons écologiques de plus en plus tendance

De nos jours, la plupart des maisons neuves possèdent des caractéristiques écologiques, ou à tout le moins tentent de nous le faire croire. Le mot écolo semble à la mode, mais nous sommes malheureusement encore loin du compte en ce qui concerne l’habitation. Il est vrai que depuis quelques années les normes de construction se sont durcies, surtout en ce qui concerne l’efficacité énergétique. Est-ce que cela suffit pour prétendre au titre de maison écologique? Doit-on absolument munir sa maison de panneaux solaires ou s’auto-construire en chanvre? Heureusement, les possibilités ne manquent pas entre ces deux pôles.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Il faut avant tout comprendre qu’une maison écologique est une approche globale et non l’addition de caractéristiques diverses.
Si nous voulions tenter une définition, nous pourrions dire qu’une maison écologique tend à s’intégrer harmonieusement à son environnement tout en minimisant ses impacts sur celui-ci comme sur ses habitants

© duproprio

. Il importe donc de prendre en compte non seulement la consommation en eau et en énergie pendant sa phase d’utilisation, mais aussi pendant la conception et la construction. C’est ce qu’on appelle les énergies grises, soit l’addition de toutes les énergies et ressources nécessaires pour la production, la fabrication et  l’utilisation des matériaux et produits industriels ainsi que la gestion des résidus et déchets. Nous pourrions même ajouter que plus une maison est bien construite, à la fois en terme de qualité et d’esthétique, plus le laps de temps sera grand avant de nécessiter des transformations (et donc d’user de nouvelles ressources); sa durabilité permet ainsi de répartir les énergies grises sur une plus grande période et de réduire son empreinte écologique. Le principe même du développement durable en un mot.

Les matériaux utilisés

On ne saurait passer sous silence la question des matériaux employés.  Le label bâtiment biosourcé devrait grandement faciliter leur traçabilité, mais en attendant sa mise en place il convient de privilégier les matériaux naturels et locaux, comme le bois (de préférence certifié FSC), la pierre ou la brique par exemple, qui ne nécessitent que peu ou pas de transformation en plus d’être renouvelables. L’absence, ou le faible taux de toxicité, d’émanation volatile (les fameux COV) ou électromagnétique rendra l’habitation moins dommageable pour l’environnement mais aussi pour la santé de ceux qui l’occupent. On peut à ce titre remplacer la laine minérale par de la cellulose, la peinture à l’huile par de la peinture au latex et les vernis et colle à base de solvant par des produits à base d’eau.  Le Canada est le foyer de l’innovation en terme de constructions écologiques grâce à ses ressources naturelles en abondance et son expertise de pointe. En effet, lorsque l’on scrute les divers sites de propriétés à vendre nous remarquons que l’offre en maisons écologiques est considérable.

L’énergie consommée

Bien sûr, une maison écologique visera une haute performance énergétique, de manière à être économe, ce qui est primordial dès que l’on habite un climat plus tempéré. Le chauffage peut alors représenter de 60 à 75%  de la consommation d’énergie et près du quart des émissions de gaz à effet de serre d’un ménage.  Bien orienter sa maison pour tirer le maximum du soleil, limiter la fenestration, user de matériaux qui favoriseront une bonne inertie thermique voilà quelques pistes pour augmenter l’efficacité énergétique.

Peut-être faudrait-il aussi commencer à réduire la taille des habitations pour être vraiment écologique; on baisse du coup la quantité de matériaux, les besoins de chauffage comme l’espace que l’on occupe dans un milieu naturel. S’intégrer respectueusement à son environnement, c’est aussi consommer selon ses justes besoins, pas au-delà.

The following two tabs change content below.
Audrey Plat
Audrey Plat est directrice des programmes de Fréquence Terre, rédactrice de la chronique Vues de la Terre. Audrey est journaliste et a travaillé comme reporter, animatrice-réalisatrice puis productrice au service de plusieurs radios en Europe et au Canada.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
maison en paille

La construction d’une maison en paille avec Naturel Home

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire