3:10 - jeudi décembre 8, 2016

Purin d’ortie et compagnie, aux Editions de TERRAN…

Lu 904 fois Olivier FRIGOUT 0 réaction
image-08-09-21-17-46-05-ok

Sans doute avez-vous entendu
parler de cette affaire qui a défrayé la chronique fin 2002, le purin
d’ortie était interdit à la commercialisation, comme produit
phytosanitaire. C’est plus précisément en septembre de cette année-là
que la direction générale de la consommation et de la répression des
fraudes (DGCRF) du département du Maine-et-Loire adressait un courrier à
un dépôt-vente concluant par la non-conformité du purin d’ortie,
considéré comme ni normalisé et ni homologué, et donc interdit à la
commercialisation sur le territoire français.
Et pourtant, comme le montre l’excellent ouvrage de *Bernard BERTRAND,
Jean-Paul COLLAERT et Eric PETIOT, Purin d’Ortie et Compagnie,* les
extraits de plantes n’ont aucun équivalent chimique.
On y apprend que des recherches sont menées depuis des années par la
chambre d’agriculture du Gard dans le cadre de la lutte contre les
larves de taupins, qui ravagent les cultures de pommes de terre primeur,
rendant les tubercules impropres à toute commercialisation. Des
recherches qui révèlent que là où la lutte chimique plafonnent à *55%*
de récoltes commercialisables, résultat insuffisant d’un point de vue
économique, l’emploi combiné du tourteau de ricin et de l’extrait
fermenté de fougère aigle permet d’obtenir *83% de tubercules indemnes.*

Ces recettes ancestrales, au même titre que les semences de variétés
anciennes, qui ne peuvent pas faire l’objet de brevets, doivent obtenir
un agrément pour être commercialisés. Des agréments qui coûtent des
fortunes en analyses en laboratoire, et que les petits producteurs
d’extraits végétaux sont incapables de financer. Ainsi, le système mis
en place *permet à l’industrie de conserver son monopole de façon
légale* et de poursuivre la commercialisation de produits dont la
nocivité n’est plus à démontrer et dont l’efficacité est toute relative.

Mais revenons à cet ouvrage, dont l’objet est avant tout les recettes
d’un potager sain et productif. *Comment agissent les extraits, comment
les réussir, les utiliser, comment finalement réussir son potager sans
porter atteinte à l’environnement,* toutes les clefs d’un jardin
biologique sont présentés dans ce livre d’une centaine de pages, concis
et précis, et pour tout dire, *indispensable.* Et de vous encourager,
puisque pour le moment, les extraits de plantes ne peuvent être
commercialisés avec les mentions phytosanitaires, engrais ou autre
pesticides, que nous laisserons aux produits chimiques qui dévastent les
sols et les nappes phréatiques, à produire vous-même ces bouillis et
purins qui nous aident le plus naturellement du monde à garder, dans nos
potagers, équilibre, salubrité, qualité et bonheur, lorsque la récolte
est au rendez-vous, et si le ciel a été généreux en pluie et soleil.

*Purin d’ortie et compagnie, ou quand les plantes viennent au secours
des plantes, de Bernard BERTRAND, Jean-Paul COLLAERT et Eric PETIOT, aux
Editions de TERRAN, est disponible, dans les meilleures
librairies.*


Mots cléfs
N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-07-12-02-20-18-09-ok

L’encyclo verte et le dernier Wolinski chez Casterman

image-08-09-27-11-42-01-ok

La promesse des loups, de Dorothy Hearst, publié chez Albin Michel

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire