1:48 - samedi décembre 10, 2016

De Brest à La Rochelle

Lu 815 fois Jean-Louis Bresson 0 réaction
A pied à vélo
De Brest à La Rochelle

Terre

Marcher, se déplacer en douceur…

Brest La Rochelle. A pied ou à vélo, c’est possible. Pourquoi ne pas prendre le temps de cheminer paisiblement. Le voyage n’est-il pas fait de ces rencontres facilitées par les déplacements  » doux  »  ?  Depuis leur départ de Brest, ils rêvaient d’une belle journée, pour débarquer enfin.
«Bien beau » déjà, s’ils étaient encore en vie et s’ils pouvaient rentrer au pays.
Ah, le doux trajet pour ces marins qui chaloupant encore, osent pourtant quelques premiers pas sur le quai, après un long voyage. Certains s’arrêtent à la buvette… « Temps de cochon, « Suze ou Picon »… ? La même !….. Allez, c’est la mienne ! »
D’autres plus sages, plus tristes ou moins fatigués, rentrent tout simplement a la maison, étonnés et heureux d’être encore en vie pour raconter ça au « Pays ».
Quand ils grimpent à bord, il leur faut vivre d’espoir dans un monde d’armateurs et sous les ordres d’un Commandant de bord, maître après Dieu. Quand ils rentrent « vers chez nouz’autr’, en Charentes, c’est vers un pays de terriens,vers leur campagne en bord de mer qu’ils reviennent. Oui, nous avons la mer, nous aussi, « pas pareille que celle « d’euxzautres’ », à Brest. « Elle est pas toujours bien commode avec nous non plus… la mer ! ». « Eux autres, y’zont » des patrons marins, et ils ont aussi de la belle campagne.
C’est vert là-bas à cause de la mouillure. Parfois, c’est même bien trop balayé par les vents salins…. Quand même, ça assèche, comprenez-vous ? //
De Brest à La Rochelle….. on passe par la Vendée. Là, c’est des terriens d’entre deux mers, ces « ghensses » là.. ! Ce sont des amoureux du travail bien fait et qui nourrit son homme.
« L’euxautres sont un peu » marins aussi. On a tous connu un de leurs Capitaine en r’traite, sur nos routes maritimes, de Nantes à Brest. « Et pis y’en a » autant pour not’ service de Nantes à La Rochelle. Il faut être de grands capitaines de vie pour soi-même sur ces routes-là, jusqu’au grand port de Brest en Finistère…. Finies les terres ! Après…. Après, c’est l’océan l’Atlantique, les Indes, les Amériques ! ! ! C’est donc bien en charentais maritimes que, Ludovic et moi, nous vous parlerons ce de notre département. Chez nous, on parle français, pas breton, ni corse ni basque. On parle un peu l’anglais parfois, mais « KISS me NOT » ! Nous utilisons certains mots grecs et latins et l’Occitanie n’est pas bien loin ! Quelques mots méditerranéens aussi, juste une pincée… !
Tenez le mot abricot, par exemple. Vous voyez ? Un abricot…. L’ abricotier…..
Un AbricÔtier s’il vous plaît…. bien frais, un peu sucré ! Oui !…. et deux abris pour ces messieurs et dames!… Et deux abris côtiers… deux !

The following two tabs change content below.
Jean-Louis Bresson

Jean-Louis Bresson

"Guillaume vivait sur ses terres, il y a bien longtemps de cela dans la région de Montpellier, dit-on....! " Un livre est à paraître qui sera signé Guillaume BRESNET et qui fera narration d'une belle rencontre contemporaine, entre deux êtres que tout séparait jusque là : entre un homme d'aujourd'hui ( car nous sommes en 2015 au début de l'histoire ) et son lointain ancêtre GUILLAUME qui vécut lui, au XVIème siècle .... oui, au XVIème siècle, c'est ce qui se dit, ici ou là! Est-ce une rumeur ? Où est la vérité ? Souvent on dira qu'on ne le sait pas ou qu'on ne veut pas le savoir. Il est vrai qu' Au nom de la TERRE, on dit parfois n'importe quoi..... n'est-ce pas ? Et vous, qu'en pensez-vous ? Cordialement, Jean Louis Bresson/ ici17@free.fr / http://frequenceterre.com //
Jean-Louis Bresson

Derniers articles parJean-Louis Bresson (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
Randonnées

A pied à cheval ou à vélo : randonner

Un marché-super !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire