11:08 - Mercredi avril 23, 2014

Le Kudzu : LA plante pour accompagner et optimiser le sevrage alcoolique et tabagique.

214 Viewed Marie Fin 0 respond
© Forest & Kim Starr
© Forest & Kim Starr
Lire

Le Kudzu : LA plante pour accompagner et optimiser le sevrage alcoolique et tabagique.

Originaire du Japon et de Chine, le Kudzu est utilisée en Orient depuis des siècles pour ses nombreuses vertus médicinales.

Cette plante tropicale envahissante pousse partout, elle recouvre les murs, et les maisons, un peu comme notre lierre local. Les parties utilisées pour soigner sont la racine et aussi les jolies petites fleurs violacées pourprées.

Dans la tradition du soleil levant, le kudzu a un large spectre d’action sur le corps humain : on l’utilise entre autres comme hypotenseur, protecteur du foie, antispasmodique et décontractant des muscles, sans parler de son effet anti-stress. On peut également mentionner son administration en cas de gueule de bois… mais aussi de céphalées, vertiges et acouphènes.

Les Japonais utilisent également la fécule de kudzu en cuisine, qui sert de liant pour les sauces notamment. Ils en font une crème qui est administrée en cas de crampes d’estomac, de diarrhée, et de refroidissement.

Le kudzu, la nouvelle panacée universelle me diriez-vous, dubitatif ? La science n’a pas encore élucidé tous ses mystères. Elle ne s’y intéresse de près que depuis quelques décennies. Toutefois, des études ont démontré son efficacité en cas de traitement de l’alcoolisme. Selon le site wikipédia, «  le mécanisme n’a pas encore été élucidé, mais il pourrait être en relation avec le métabolisme de l’alcool et les circuits nerveux dans le cerveau.

© Agricultural Research Service

Le kudzu contient aussi un certain nombre de substances utiles, des isoflavones, dont la daidzéine (un agent anti-inflammatoire et antimicrobien), la daidzine (un anti-cancereux) et la génistéine (un agent antileucémique).  » Rien que ça !

Toujours selon Wikipédia, «  le kudzu est l’unique source d’une isoflavone, la puérarine. Les composés des racines de kudzu peuvent

affecter les neurotransmetteurs, dont la sérotonine, le GABA et le glutamate.  » Autrement dit, son action sur le cerveau est indéniable. Et c’est à ce niveau qu’elle agirait dans le cas d’aide au sevrage des substances chimiques comme l’alcool ou le tabac. Comment cela fonctionne, on ne le sait pas vraiment, mais ceux qui ont essayé affirment avoir moins envie de fumer ou de boire. D’autres disent même que cela donne un goût amer à l’alcool. Le plus, c’est que le kudzu augmente le taux de sérotonine dans le corps, et par conséquent aide à maintenir une humeur plus stable, même en cas de sevrage, un détail qui peut s’avérer qui peut s’avérer fort utile, tant pour le sevré en devenir que son entourage ! ;-)

Question pratique, le kudzu se trouve facilement sous forme de gélules, dans les herboristeries et en magasin bio ou diététique. Depuis peu la demande est en hausse. Une sérieuse concurrence aux cigarettes électroniques et patchs  ? L’avenir nous le dira ! (601)

Don't miss the stories followFréquence Terre and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
A pied à vélo

Donnez la frite aux moules !

© Comité 21

De Auch à Décines : un tour de France des initiatives Agenda 21

Your comment?
Leave a Reply