5:46 - samedi octobre 1, 2016

Les citoyens interpellent les candidats aux municipales

Lu 1671 fois Philippe Boury 1 réaction
© Coordination Eau
© Coordination Eau

A l’approche des élections municipales, de nombreuses associations où regroupement de citoyens interpellent les candidats sur leur future politique environnementale. Que ce soit dans le domaine de l’eau, de l’éducation à l’environnement, ou de la lutte contre les pollutions, les sujets d’interrogations sont nombreux et sont l’objet de toutes les attentions des électeurs.

Ainsi, le site “0 Phyto – 100% Bio” propose à chaque citoyen d’interpeller son maire sur l’usage des pesticides dans sa commune et sur l’offre de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective, parce que nous avons tous un rôle à jouer dans le changement des mentalités et dans la construction d’un cadre de vie plus sain.

© 0 phyto - 100% Bio

© 0 phyto – 100% Bio

 

Pour réussir ces interpellations, le site met à disposition un kit spécifique. En s’appuyant sur des exemples concrets de communes ayant déjà adopté de nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement, et sur des textes de loi, chaque habitant va pouvoir initier des rencontres, susciter le dialogue avec ses voisins et avec les élus, et organiser des débats.

 

 

Et pour garder une trace des engagements des futurs élus,  ancrer la démarche dans le temps, le citoyen peut devenir reporter en filmant les interviews des maires et des candidats, puis en postant ces vidéos sur le site “0 Phyto – 100% Bio”.

Ce kit citoyen peut aussi servir de boite à outil des décideurs politiques.

Autre domaine, autre kit d’interpellation, à l’initiative cette fois de la Coordination Eau d’ile de France. Et c’est donc l’eau qui est au centre de cette démarche.

© Coordination Eau

© Coordination Eau

 

Ce kit regroupe quinze propositions concrètes et réalisables, se présentant sous forme de fiches-action, qui abordent l’eau dans tous ses états : gestion, environnement, eau du robinet, solidarité, urbanisme… Avec au bout, une ambition : que de nombreuses collectivités reprennent la main sur la gestion de l’eau.

 

Les 15 propositions sont accompagnées d’arguments pour un retour à une gestion publique de l’eau, et défendent un accès à l’eau pour tous avec une réelle participation des usagers à sa gestion. La question de la tarification est aussi abordée ainsi que l’organisation d’actions de solidarité internationale.

 

De son coté, le Collectif Français pour l’Education à l’Environnement vers un Développement Durable  réactive sa plaquette « 10 propositions en faveur de l’EEDD« . Elle présente les choix qui s’offrent aux décideurs et les actions possibles à mettre en œuvre pour assurer localement la transition écologique. Une EEDD devenue nécessaire pour ancrer durablement la préservation de l’environnement dans les pratiques quotidienne, et ce dès le plus jeune âge. Une manière de prendre conscience que tous les humains sont interdépendants et solidaires entre eux.

 

En complément de ces interpellations, le Réseau Action Climat propose lui un tour d’horizon des propositions des candidats aux municipales dans 10 grandes villes de France.

Les projets de Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, Strasbourg, Montpellier et Lille sont passées en revue au travers de 23 questions balayant la plupart de thématiques : urbanisme, mobilité, bâtiments, énergie, alimentation, agriculture, déchets, éco-responsabilité, gouvernance.

Les candidats sont ensuite notés en fonction des engagements pris sur 23 points précis, dont le Réseau Action Climat estime la mise en œuvre nécessaire. L’ensemble des réponses des candidats sont à retrouver sur Réseau Action Climat

© Réseau Action Climat

© Réseau Action Climat

Enfin, notez que le site Actu Environnement propose un tour d’horizon des enjeux environnementaux dans les communes rurales ainsi que dans les grandes villes. Actions entreprises, projets annoncés, le site met un coup de projecteur sur les bilans et les programmes sous l’angle de l’environnement.

Pour aller plus loin :

 

 

 

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
l_couvmadeinfrance_72911

Made in France ? Fume, c’est du belge !

image-12-02-02-20-09-50-ok

Un air intérieur sain est un air intérieur VMC

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire