4:14 - lundi septembre 26, 2016

Pic de pollution : la responsabilité du trafic aérien encore oublié

Lu 689 fois Robot Automatique 0 réaction
image0012

 

 

Pic de pollution : la responsabilité du trafic aérien encore oublié

 

Alors que nous sommes au 4ème jour du dépassement du niveau d’alerte maximum de pollution atmosphérique, aucune mesure n’est prise pour limiter le trafic aérien, majeur en Ile-de-France. 

 

Les Aéroports d’Orly et de Roissy-Charles de Gaulle dégagent pourtant une pollution atmosphérique deux fois supérieure à celle du périphérique.

 

Rappelons que le kérosène ne supporte aucune taxe contrairement à tous les autres carburants. Le produit de cette taxe sur le kérosène pourrait inciter les avionneurs à trouver de nouvelles solutions et alléger la facture énergétique de nos concitoyens.

 

La réduction du trafic aérien sur les aéroports franciliens est une nécessité lors des pics de pollution. C’est une question de santé publique

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Conseiller général du Val d’Oise

Contact

Courriel : communication@saintprix.fr

Tel : 01 34 27 44 76

 

 

 

 

 

 

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
rp_xmrou.jpg

Les dossiers qui font bouger le tourisme responsable

image0041

Opération Pulvérisons les pesticides, c’est dans les 65 magasins botanic !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire