9:07 - samedi octobre 1, 2016

Micro-cogénération : chaleur et électricité

Lu 1831 fois Perrine Roux 1 réaction
image-12-10-05-15-47-24-ok

L’énergie est aujourd’hui une question cruciale dans nos maisons, aussi bien du point de vu de l’environnement que du budget. Nous devons donc trouver des solutions pour réduire et optimiser notre consommation. L’une d’elle commence à faire son apparition sur le marché des chaudières petit à petit en France : la cogénération. Bien qu’encore très discrète dans nos maisons, elle commence à s’inviter chez vous et moi et on ne va pas s’en plaindre. L’un des premiers systèmes de cogénération pour les particuliers a d’ailleurs été lancé le 2 octobre dernier par la société Cogentec. Une percée encourageante pour cette nouvelle génération de chaudière à gaz.

Le principe de la chaudière à cogénération consiste à utiliser le combustible gaz bien entendu pour chauffer l’eau et la maison, mais pas seulement. La nouveauté, c’est qu’avec la cogénération, on produit aussi de l’électricité. Autrement appelée chaudière électrogène et écogénérateur, cette appareil combine un système à condensation pour la production d’énergie thermique, à un générateur d’électricité. Lorsque la chaudière est inférieure à 36 kilo Vol Ampère, elle est faite pour répondre aux besoins des particuliers, on parle alors de micro-cogénération.

L’appareil se présente comme une chaudière à gaz classique, ne prend pas plus de place et s’installe de la même manière. La seule différence c’est qu’il faut la relier au tableau électrique pour envoyer l’électricité produite dans le réseau. Comme pour une chaudière classique, vous devez aussi la raccorder à des émetteurs de chaleur, de préférence des radiateurs à basse température ou un plancher chauffant. L’objectif principal de la chaudière à micro-cogénération est bien la production d’eau chaude et de chaleur. En effet, s’il y a un pic de consommation de chaleur, le système ne produit plus que de l’énergie thermique, en basculant sur un brûleur d’appoint.

La micro-cogénération permet donc d’optimiser la consommation de gaz, non seulement en produisant de la chaleur, mais aussi de l’électricité. Cette dernière est soit consommée directement, soit vendue. Grâce à ce système on économise jusqu’à 25 % sur le chauffage et 75 % sur l’électricité. Pour autant, la consommation de gaz sera plus importante que celle d’une chaudière classique, mais c’est vite compensé par la production d’électricité. En moyenne, pour 100 kWh de gaz consommé par la chaudière, 80 kWh de chaleur et 16 kWh d’électricité sont produits, il n’y a donc que 4 kWh de pertes. Un rendement très intéressant donc, qui limite en plus les émissions de gaz à effet de serre. En plus d’être efficace et plus respectueuse de l’environnement, la chaudière à micro-cogénération permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 17 %, voire 26 % si elle fait partie d’un bouquet de travaux.

Avec la micro-cogénérétion, non seulement vous limitez l’impact de votre maison sur l’environnement, mais en plus vous améliorez votre autonomie énergétique. Un équipement qui a donc tout à fait sa place dans une maison écologique.

The following two tabs change content below.
Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Derniers articles parPerrine Roux (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
5/5 - 1
You need login to vote.
Nicolas Hulot -copyright-FNH-265x300

Environnement ( redif.) : Nicolas Hulot, reçu à l’Assemblée Nationale

chaudiere-cogemax

La micro-cogénération biomasse granulés bois et granulés de sarments : les enjeux d’une solution à fort potentiel

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire