3:47 - vendredi septembre 30, 2016

L’EQUIPEMENT DU FUTUR

Lu 811 fois Robot Automatique 0 réaction
image0011

UN ÉQUIPEMENT PUBLIC ÉDUCATIF INNOVANT

EMBLÈME D’UNE OPÉRATION DE RÉNOVATION URBAINE DURABLE

 

 

Un bâtiment passif à énergie positive disposant d’espaces mutualisés

et modulables, répondant à une démarche HQE (5 cibles

très performantes), pour l’ensemble des habitants des Mureaux :

école maternelle et primaire, crèche, restaurant scolaire et parental, centre de loisirs, ludothèque, salle des Fêtes …

 

Ouvert tous les jours de la semaine, il accueillera dans

ses 7 bâtiments de multiples activités

 

 

Crédit : Akla Architectes

UN NOUVEL ÉQUIPEMENT AU CŒUR D’UNE OPÉRATION ANRU

 

L’opération  se situe au croisement des rues Molière et Rousseau aux Mureaux et s’insère dans une opération de rénovation urbaine comprenant six quartiers (70 ha). L’enjeu majeur de ce projet consiste à donner une nouvelle attractivité à ce territoire grâce à la rénovation du cadre de vie, notamment à travers la création d’équipements de proximité qualitatifs, dans une démarche ambitieuse de développement durable. En 2006, la ville des Mureaux confie à la SEM 92 un mandat d’aménagement et d’équipements publics. C’est au cœur de ce projet que le Pôle Molière prend place.

 

 

LA SEM 92 POUR CONSTRUIRE UN ÉQUIPEMENT INNOVANT

 

Mandataire de la ville des Mureaux, la SEM 92 intègre ses objectifs en répondant à de nombreux enjeux pour la construction de cet équipement phare. Véritable chef d’orchestre, la SEM 92 relève 5 défis majeurs pour faire du Pôle Molière un équipement exemplaire.

 

Un équipement éducatif innovant par sa programmation

Composé de plusieurs bâtiments, le Pôle Molière a pour ambition de devenir un équipement polyvalent permettant un grand nombre d’activités éducatives destinées à des publics différents sur un site contraint. La programmation pilotée par la SEM 92 s’est attachée à privilégier la mutualisation et la modularité des espaces.

 

Un fonctionnement 365 jours par an

La mono-fonctionnalité des équipements scolaires ne permettant pas de répondre aux objectifs d’optimisation des investissements publics, la Ville des Mureaux a souhaité que cet équipement puisse être, grâce à la diversité des activités et des publics accueillis, ouvert toute l’année et selon des plages horaires élargies.

 

Un équipement à énergie positive

Certifié Haute Qualité Environnementale, le Pôle Molière est un équipement à énergie positive.

 

Crédit : Ville des Mureaux>

Une accessibilité contrainte par le dénivelé du site

Avec une pente supérieure à 10%, il convenait tout autant de gérer efficacement l’accessibilité de l’équipement notamment pour le public de très jeunes enfants et pour les personnes à mobilité réduite, que de garantir sur l’ensemble des rues des façades urbaines agréables.

 

Une rationalisation des coûts

Disposant d’une enveloppe financière de 17 m € HT (coût travaux) pour un programme particulièrement innovant et ambitieux, la SEM 92 s’attache à respecter strictement le budget, tout en étant à l’écoute des besoins des utilisateurs  et en veillant à la durabilité des matériaux mis en œuvre.

 

 

 

UNE CONCEPTION EXEMPLAIRE AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT

 

La SEM 92 et l’équipe de maîtrise d’œuvre ont accompagné la ville des Mureaux et ont concrétisé la volonté de la municipalité en concevant un ensemble de bâtiments à énergie positive.

 

Soucieuse de répondre toujours mieux aux problématiques contemporaines, l’agence Akla architectes s’est engagée dans une démarche volontaire, fondée sur une approche environnementale, une invention typologique et une maîtrise des coûts par la recherche de solutions simples, alternatives et performantes.

 

Equipement innovant sur le plan environnemental, le pôle Molière associe une gestion exemplaire de l’énergie et l’utilisation de matériaux pérennes.

 

 

Une conception bioclimatique

L’ensemble des bâtiments a fait l’objet d’une conception permettant de réduire les besoins en énergie pour atteindre les performances de niveau passif (besoins en chauffage < 15 kWhep/m².an)  selon les modes de calcul du Passivhaus allemand.

 

< ![if !vml]>

< ![endif]>< ![if !vml]>Crédit : SEM 92< ![endif]>

Parmi les caractéristiques constructives, la performance des enveloppes et l’étanchéité à l’air sont essentielles. Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air pour un bâtiment, c’est être capable de maîtriser les flux d’air qui circulent à (bouche de ventilation et entrée d’air) et limiter les flux incontrôlés par les défauts d’enveloppe, notamment au droit des jointoiement entre matériaux, qui peuvent être source de surconsommation d’énergie.

La charte d’étanchéité à l’air du pôle Molière préconise l’objectif, d’un  débit de fuite d’enveloppe I4 limité à 0,6 m3/(h.m²) sous 4 Pa.

 

Une conception technique des façades a été mise en œuvre pour garantir  le moins possible de déperditions d’énergie en période hivernale. Des parois en pans de bois et une isolation renforcée d’environ 30 cm par l’extérieur suppriment les ponts thermiques. Des menuiseries performantes avec des vitrages faiblement émissifs limitent les déperditions et par conséquent les besoins en énergie.

 

Les constructions très bien isolées enferment presque hermétiquement l’air qu’elles contiennent. Le renouvellement d’air nécessaire est réalisé par une  ventilation double flux haut rendement qui permet de récupérer la chaleur contenue dans l’air avant de la rejeter vers l’extérieur sans dépense électrique. Des capteurs dans les classes et les espaces principaux permettent de mesurer la teneur en CO2 et de réguler la ventilation à l’intérieur des différentes pièces.

 

 

L’éclairage naturel est également largement exploité et limite l’usage de l’éclairage électrique. L’éclairage artificiel est sectorisé. Muni d’une gradation, il ne fonctionne qu’au cas par cas et selon l’éloignement de la fenêtre. Un allumage automatique par cellule de détection de présence permet une consommation limitée aux stricts besoins en fonction de l’occupation.

 

< ![if !vml]>Crédit : SEM 92< ![endif]>
 

 

Les systèmes de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) supervisent et contrôlent les services comme le chauffage, la ventilation et le conditionnement d’air, s’assurant qu’ils fonctionnent de la façon la plus efficace et la plus économique. Cela est rendu possible en optimisant l’équilibre entre les conditions environnementales, les usages des énergies et les besoins fonctionnels.

 

Une certification Haute Qualité Environnementale

S’appuyant sur le socle d’une conception bioclimatique, le Pôle Molière a déjà obtenu la certification HQE de CERTIVEA en phase programmation et études avec 5 cibles très performantes : relation du bâtiment avec son environnement immédiat, gestion de l’énergie, gestion de l’eau, gestion des déchets d’activité et pérennité des performances environnementales ainsi que 7 cibles performantes : choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction, chantier à faible impact environnemental, confort hygrothermique, confort acoustique, confort visuel, qualité sanitaire des espaces et qualité sanitaire de l’air.

Le Pôle Molière a également été lauréat de l’appel à projet bâtiments BEPOS 2012.

 

Un équipement à énergie positive

Les bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Cela est rendu possible grâce à l’installation de 450 m² de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture métallique produisant un surplus d’énergie, alors que les besoins en chauffage sont très faibles (< 15 kWhep/m².an). Ce surplus d’électricité pourra être revendu.

 

Des matériaux pérennes

Les matériaux employés sont sélectionnés en fonction de leur pérennité et de leurs qualités environnementales. Ainsi par exemple, dans un souci d’isolation thermique et acoustique, les façades sont traitées en bardage bois et les toitures sont en partie végétalisées. Le bois mélèze de Sibérie est non traité et ne nécessite pas d’entretien.

 

 

< ![if !vml]>

Crédit : SEM 92

 

< ![endif]>
 

 

LE DÉFI D’UNE ARCHITECTURE

INTÉGRANT DES ESPACES MUTUALISES ET MODULABLES

 

La volonté de la Ville des Mureaux de se doter d’un équipement éducatif à vocation scolaire, petite enfance et de loisirs ouvert sur la ville et dont les locaux peuvent être utilisés en même temps et en-dehors des horaires scolaires par les associations et les habitants, rend la programmation riche et constitue un véritable défi (performances liées aux usages, à l’accessibilité et à l’énergie).

 

Des espaces agencés pour une utilisation multiple et partagée

Sur une parcelle de 140m x 170m en forte pente, le projet est ouvert sur le quartier et la ville sur ses quatre façades. La façade principale du projet, située face au futur parc Molière en contrebas, permet une bonne insertion  urbaine et paysagère du projet. L’entrée amorce une circulation en trois « terrasses » du bas vers le haut, favorisant l’accessibilité des personnes par ordre croissant du niveau de la crèche (1ère terrasse, niveau le plus bas), à celui de l’école maternelle (2ème) et de l’école élémentaire (3ème). Deux grandes allées latérales ou « pistons », permettront de relier le quartier au château de Bécheville et à son parc.

 

Le défi majeur a été d’imaginer un espace où cohabite un grand nombre d’activités éducatives destiné à des publics différents sur un site contraint. Les concepteurs ont dû faire preuve d’ingéniosité pour réaliser des espaces mutualisés, modulables et autonomes.

 

Chacun des sept bâtiments a été conçu selon une typologie adaptée à la fonction qu’il remplit. Par exemple, la crèche est de plain-pied, l’école maternelle sur 2 demi-niveaux, l’école élémentaire sur 2 niveaux.  Une distinction des espaces dédiés aux écoles et des espaces partagés avec d’autres publics ainsi qu’un contrôle des accès ont été créés.

 

Cette typologie facilite les liaisons et les échanges internes à l’établissement entre les différentes unités fonctionnelles et participe à la maîtrise des flux avec l’espace public, tout en conservant des surfaces protégées et intimes spécifiques à chaque tranche d’âge, au sein des différentes entités. Elle garantit ainsi un fonctionnement optimal et rationnel, sans interruption de l’équipement, grâce la multiplicité des accès et la possibilité d’utilisation simultanée de chaque espace indépendamment.

 

Une école élémentaire

L’école élémentaire de 525 m² (soit 28 % de la surface totale) s’adosse au parc et s’ouvre vers les vues en aval. Le préau matérialise les limites avec la rue intérieure et offre d’exceptionnelles situations de balcons. La circulation profite des vues sur le parc et donne accès aux salles Rased (Réseaux d’Aides Spécialisés pour les Élèves en Difficulté) et aux locaux partagés de la salle polyvalente. Les classes sont de forme carrée et s’adaptent ainsi aux différents aménagements. Elles bénéficient également de lumières naturelles traversantes.

 

Une école maternelle & un centre d’accueil périscolaire

L’école maternelle (422 m²) est organisée autour de sa cour et profite des meilleures vues vers l’aval. Les classes des grands sont de plain-pied avec la cour. Celle-ci est munie d’espaces de motricité et d’un amphithéâtre. Un préau marque l’entrée en balcon sur la rue intérieure. Les classes des petits sont à l’étage avec les dortoirs protégés. Elles profitent d’une cour distincte en terrasse sur le préau des plus grands. L’école est en relation étroite avec les espaces périscolaires. Cette organisation permet un rapport à demi-niveau avec les deux étages de la maternelle. Un atrium dessert conjointement l’école maternelle et le périscolaire.

 

Une crèche de 50 berceaux

La crèche (549 m²), est totalement de plain-pied sur une terrasse. Elle est accessible par une simple rampe ou par l’ascenseur du parvis d’entrée. L’implantation de cet équipement dédié aux tout petits permet que le jardin fait office d’entrée. Quatre unités de vie enfants sont conçues comme des pavillons sur patio. Chaque pavillon comprend un espace sommeil et un espace d’éveil ouvert sur un patio. La crèche est à proximité et à niveau avec les locaux partagés qu’elle utilise : ludothèque, centre de ressources et salle polyvalente.

 

Un restaurant & Le café

Le restaurant et le café sont implantés en pied de pôle et s’ouvrent sur des terrasses surplombant l’espace public du jardin Molière. Le café articule l’entrée du pôle et affiche le caractère convivial de l’équipement. Il peut être géré de façon privée et autonome.

Le restaurant est composé d’une grande salle de belle hauteur. Les dispositions de cette grande salle, équipée d’installations scéniques, permettent une transformation en salle des Fêtes pour des usages multiples et notamment la tenue d’évènements familiaux pendant les soirées, week-end et vacances scolaires. Une cuisine de préparation sur place dessert le restaurant.

 

Autres équipements 

Une ludothèque  

Un centre de ressources  

Une salle polyvalente  

Des bureaux  

Des locaux divers  

Une salle de motricité maternelle  

Des ateliers pour le centre des arts manuels  

Une salle à dominante sportive  

 

 

 

 

UNE SIGNALÉTIQUE ARTISTIQUE PROLONGÉE DANS LA VILLE

 

Malte Martin, plasticien de l’agence Agrafmobile, a conçu le repérage et la signalétique des bâtiments dans le cadre du 1% artistique. A partir du travail des architectes, il a conçu un parcours de formes simples (rond, carré, triangle, vocabulaire des activités d’éveil) et de couleur identifiant chaque espace. Un jeu d’éclairage mettra en valeur ces dispositifs la nuit.

La moitié du 1% sera consacrée à des ateliers afin de permettre aux habitants de s’approprier la signalétique ; les formes investiront alors le quartier et des jeux graphiques le transformeront temporairement.

 

 

 

RADIOGRAPHIE DU PROJET

 

ACTEURS DU PROJET

MAITRE D’OUVRAGE

VILLE DES MUREAUX

MANDATAIRE

SEM 92

URBANISTE DE LA ZAC

ATELIER JAM

ARCHITECTE

AKLA ARCHITECTES

PAYSAGISTE

COMPLEMENTERRE

CUISInISTE

MATHIEU

ACOUSTICIEN

AYDA

ECONOMISTE

MICHEL FORGUE

BET HQE

BET CHOULET

BET GC

BATISERF

AMO HQE

S’PACE ENVIRONNEMENT

ENTREPRISE GÉNÉRALE

GCC, SCREG, INEO et LACROIX JARDIN

 

 

 

 

CHIFFRES CLÉS

BUDGET TRAVAUX

17 m € HT

Contribution ANRU

3,4 M € HT

Contribution Région

4 m € HT

SUPERFICIE DE LA ZAC

70 ha

SURFACE DU PÔLE MOLIÈRE

6 000 m2

NIVEAUX

RDC à R+2

 

 

 

 

 

CALENDRIER

MANDAT D’AMENAGEMENT

2006

CONVENTION ANRU

DÉCEMBRE 2006

DEMARRAGE DES TRAVAUX

SEPTEMBRE 2012

1ère PIERRE

21 MARS 2013

LIVRAISON PRÉVUE

JUIN 2014

OUVERTURE

RENTRÉE 2014

 

 

< ![if !vml]>

Capture d’écran 2013-11-26 à 12

 

< ![endif]> 

 

À PROPOS DE LA

 

 

 

 

La SEM 92 est un partenaire privilégié des collectivités publiques et des acteurs du développement territorial, à leur service, à l’écoute de leurs attentes et dans le respect de leurs obligations. Son statut de droit privé (société anonyme) lui apporte une souplesse d’intervention et une réactivité dans ses différents métiers d’aménageur, de constructeur et de conseil, avec un souci permanent de l’intérêt général. Elle accompagne ses clients de la conception à la réalisation des projets.

 

La SEM 92, la crédibilité et le professionnalisme d’un opérateur au service des collectivités locales et des acteurs de l’immobilier

> Management de projet

> Equipes projet adaptées

> Méthodes novatrices

> Rigueur et transparence

> Respect des coûts et des délais

> Expertises juridiques, financières et foncières

> Valorisation de projets

 

 

 

 

Plus d’informations sur :www.sem-92.fr

 

 

 

 

 

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
BioBelt-Ambiance1-Module-Piege

Découvrez le dispositif Anti-Moustiques BioBelt

image0022

6ÈME ÉDITION DE LA FÊTE DES BERGES, LES 5 & 6 JUILLET 2014 À VÉRETZ

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire