9:08 - mercredi septembre 28, 2016

Coupe du monde : les chefs RAONI et Megaron violentés aux abords d’un stade à Brasilia

Lu 689 fois Robot Automatique 0 réaction
image0031

LANCEMENT DE LA COUPE DU MONDE : LE BRESIL USE DE VIOLENCE EN RÉPONSE À UNE IMPORTANTE MOBILISATION NATIONALE EN DÉFENSE DES DROITS TERRITORIAUX DES PEUPLES INDIGÈNES

 

Brasilia, mardi 27 mai – C’est dans un contexte politique marqué par l’année électorale et une volonté de croissance économique exponentielle que 400 leaders indigènes, dont les Chefs Kayapo RAONI Metuktire et MEGARON Txucarramãe – en prélude à leur venue prochaine en Europe -, ont commencé à se réunir pacifiquement, mardi 27 mai à Brasilia,  devant les pouvoirs exécutifs et judiciaires brésiliens, pour interpeller la communauté internationale. Ce même jour a été mis en ligne, sur la chaîne youtube de Planète Amazone, un spot de soutien lancé par Bernard Lavilliers.

Voir le communiqué de presse en pièce jointe.

 

 

http://i2.wp.com/www.frequenceterre.com/Wordpress/wp-content/uploads/2014/05/image0031.jpg?resize=708%2C485

 

Les chefs Raoni Metuktire et Megaron Txucarramae, entourant Sheyla Juruna, quelques minutes après avoir été gazés
aux abords d’un stade de la coupe du monde, à Brasilia, le 27 mai 2014 (Photo : Gert-Peter BRUCH / Planète Amazone)

 

 

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
Vue au fish-eye de la foret. © Benoit Nusillard

Préserver la biodiversité : une nécessité économique et sociale

image_191411_6[1]

Le sénateur du Morbihan veut interdire les insecticides néonicotinoïdes pour protéger les abeilles

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire