5:41 - lundi décembre 5, 2016

Le Grand Paris, quels tranports (rediffusion)

Lu 742 fois Jean-Brice Sénégas 0 réaction
image-11-06-06-19-57-01-ok

Le Grand Paris, qui va en profiter, quelles vont être les nouvelles dessertes, dans combien de temps va-t-il voir le jour, le sujet est vaste, mais ces questions ont obtenu quelques réponses en cette fin de mois de mai.

Le premier des parisiens s’en est ému sur le site de la ville de Paris : le 27 mai dernier, Bertrand Delanoe était content, réjoui que le tracé de transport du Grand Paris Express, ce fameux super métro , ait été enterriné par la société du Grand Paris. Selon lui, cela va « améliorer les RER, désenclaver les territoires de l’est, désaturer la ligne 13, desservir plus finement les territoires avec de nouvelles gares ».

Que va-t-il vraiment se passer, et quand ? Dans la tête des hommes politiques en charge du Grand Paris donc, ce futur réseau, doit faciliter les liaisons de banlieue à banlieue , et donc désengorger le métro. Sur le papier, il est donc question de relier les futures grandes zones économiques de la région parisienne et les aéroports, désenclaver les banlieues oubliées comme Clichy Montfermeil, et desservir le triangle de Gonesse, le Plateau de Saclay, et les environs du Bourget.

La carte du nouveau tracé nous fait voir comment s’articule ce grand Paris express : trois nouvelles lignes de métro automatiques, dont deux lignes formant une boucle autour de la capitale, la rocade, et cette fameuse ligne 14 rallongée qui traverse Paris du nord au sud, telle une colonne vertébrale. Toutefois, le projet a beau être pharaonique, les bourses ne sont pas extensibles à merci. Par exemple, la ligne 14 s’arrêtera pour l’instant à la mairie de st Ouen, et ne montera pas jusqu’à l’aéroport de Roissy puisqu’il faudra prendre une correspondance, et de façon générale, le métro automatique ne roulera pas 24h/24 comme prévu.

La ligne 14 new look est donc la première pierre apportée à l’édifice gigantesque que doit devenir ce nouveau réseau de transport, et dont les travaux devraient s’étaler au bas mot jusqu’en 2025. D’ici là, ce tracé sera sûrement modifié, mais ne nous égarons pas.

En termes de chiffres c’est impressionnant, 32,4 milliards d’euros de facture globale, 57 gares reliées autour de la capitale, 130km de métro automatisé, 8 pôles économiques desservis, 15 ans de travaux minimum, et bien sûr, le plus important 2 millions de voyageurs qui devraient l’emprunter chaque jour selon les calculs de la Société du Grand Paris.

Le hic, car il y a bien des gens pour critiquer ce projet, c’est bien entendu la durée des travaux : et qui nous font dire pourquoi attendre ces 15 ans pour améliorer la vie des usagers ?

Les écologistes, et Cécile Duflot en tête, remettent en cause les objectifs du grand Paris Express. Selon la présidente d’EELV, ce sont les liaisons à but économiques qui sont privilégiées par ce plan gigantesque, et non pas les déplacements des Franciliens, et encore moins ceux des franciliens isolés dans leurs banlieues. L’urgence, nous dit-elle, est de desservir le Seine St Denis, et non pas Saclay, La Défense ou Roissy ! Les écologistes auraient préféré un financement supplémentaire pour le RER plutôt que ce plan pharaonique du Grand Paris.

A titre comparatif, une liaison directe La Défense – Roissy devrait voir le jour et La Défense sera en effet dotée d’une gare traversante.

L’est parisien, réputé plus pauvre, fait bien partie du projet, il est doté en prévision de 3 lignes. Mais il pourrait être un peu le perdant de cette partie. Les 2 milliards qui lui sont alloués ne suffiront pas au tronçon Champigny – Le Plant – Val de Fontenay, et celui de Val de Fontenay-Rosny est carrément repoussé aux calendes grecques, à une date ultérieure à 2025.

Il faudra patienter avant de pouvoir profiter de ce nouveau réseau de transport . D’ores et déjà, vous pouvez aller découvrir par vous-même quel sera votre temps de parcours après les travaux, grâce à un calculateur, qui vous dira quel sera le temps pour aller de St Lazare à Roissy, par exemple, retrouvez-le sur www.metrograndparis.com.

The following two tabs change content below.
Jean-Brice Sénégas
Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Françoise Kessler, Gilles Lamatte de Weleda france

Planète Durable – Weleda, une marque de référence dans le domaine du bien être naturel

9782253150657-T

Les conseilleurs et la vérité (4)

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire