3:45 - vendredi septembre 30, 2016

Les requins et les raies en France : au moins 11 espèces menacées!

Lu 1388 fois Daniel Krupka 2 réactions
paysage-mer-rocher-gris-bleu-320x200

Dans cette chronique  je mentionne bien souvent la nécessité de protéger  les requins, indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes marins.

On pourrait penser que cela ne concerne que de lointaines latitudes, car  non concernés par cette problématique sur lequel nous n’avons aucune influence.

Eh bien un rapport du comité français de  L’UICN (union internationale pour la conservation de la nature)  et du Musée national d’histoire naturelle émis à Fin 2013 remet en cause  cette idée. Nous sommes directement concernés.

Car d’après les nouveaux résultats de la Liste rouge des espèces menacées en France, au moins 11 espèces de requins et de raies sont menacées dans les eaux de France métropolitaine. Les analyses  qui ont été faites  ont porté sur l’ensemble des poissons dits ”cartilagineux“, comprenant les requins, les raies et les chimères.

 

L’impact de la pêche est la principale cause de déclin de ces espèces est essentiellement dû à la surpêche, avec une intensification de l’exploitation des requins et  ce,  depuis les années 80.

 

Pourquoi ? Tout simplement parce que ne trouvant plus de poissons communs, la pêche industrielle s’est alors intéressée à  de nouvelles ressources, plus loin et  plus profondes. Le résultat est que la France figure au rang des grands pays pêcheurs de requins et de raies,

La chair blanche et sans arrêtes est désormais facile à trouver aussi bien au supermarché, que  dans les cantines ou cafétérias avec des appellations de type « saumonette » très insidieuses pour le consommateur non averti.

Un exemple : la population de  Squale-chagrin de l’Atlantique s’est effondrée en seulement 12 ans d’exploitation, jusqu’à ce que la pêche s’arrête finalement d’elle-même, par manque de rentabilité.

Nonobstant  la pêche pour leur achair,  ces poissons sont aussi pêchés pour leur cartilage, leur huile que l’on retrouve désormais en pharmacie ou en cosmétiques en gélules ou en crème .D’autres espèces  connaissent un déclin  critique:  l’ange de mer commun, requin au corps aplati, et la raie blanche, désormais classés ”En danger critique“ par L’UICN.

 

Que fait-on pour arrêter l’hémorragie ? On se tourne vers d’autres espèces comme  la Raie bouclée, désormais  classée ”Vulnérable“  après avoir été pêchée intensivement,  et aussitôt remplacée  par  la Raie fleurie, qui elle-même est devenue vulnérable. Une fuite en avant  intolérable et totalement stupide.

 

L’état des lieux de l’UICN  est préoccupant pour 11 espèces mais cette situation pourrait en concerner d’autres, car l’état des populations de la majorité des requins et des raies reste globalement inconnu dans les eaux métropolitaines : faute d’informations disponibles, les trois quarts des espèces ont dû être placées en catégorie ”Données insuffisantes“. C’est le cas de l’émissole tachetée, commercialisée sous le nom de ”saumonette“, et du requin hâ,. deux poissons pour lesquels la pression de pêche est pourtant en augmentation.

Que faire ?   Renforcer  des mesures de contrôle et de suivi de la pêche .Certes. Mais à ce stade, ne devrait-on pas tout simplement  stopper toute pêche et toute consommation pour laisser du temps  aux écosystèmes de se reconstruire.

 

A quand des aires marines protégées pour toutes ces espèces mal connues et qui réclament une attention immédiate ?

The following two tabs change content below.
Daniel Krupka
Daniel Krupka, Plongeur, écovolontaire pour «the Changing Oceans Expedition » de la Fondation Antinéa, membre de differentes ONG oeuvrant pour la préservation et la protection des Océans, il vous fait partager les enjeux et les menaces qui pèsent sur les océans, mais aussi les solutions individuelles ou collectives pour leur préservation au travers d’enquêtes et de rencontres insolites. En Novembre 2015, il est assisté pour les interviews par Maud SARANO, jeune journaliste en radio et presse écrite, passionnée par l'environnement et la mer.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
La diversité des produits Alter eco

Planète Durable – Alter éco, les principes du commerce équitable

image-11-07-23-21-10-53-ok

Les premiers avions au biokérosène (rediffusion)

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire