7:08 - vendredi septembre 30, 2016

L’Age de Faire – l’info conviviale en sursis

Lu 2332 fois Philippe Boury 1 réaction
L'âge de faire
L'âge de faire

Cela fait bientôt 10 ans que l’Age de Faire, le journal de l’info conviviale, rend compte des initiatives citoyennes, écologiques et solidaires qui animent la société.

Créé en 2005 par Alain Duez sous une forme associative, le journal s’est peu à peu professionnalisé et s’est transformé en 2011 en une société coopérative avec des salariés en CDI. Simple relayeur d’infos « vues ailleurs » au début, l’Age de Faire fonctionne aujourd’hui comme une rédaction à part entière et a diversifié ses formats, ses sujets, ses regards. Economie, biodiverstié, logement, écologie, alimentation, santé, culture, éducation, politique internationale, développement, le journal tente, dans tous ces domaines, de donner des outils pour changer le monde.

Lisa Giachino est la rédactrice en chef de l’Age de Faire.

« L’idée est de présenter les initiatives qui existent, en restant assez concrets, et en donnant les contacts pour les personnes souhaitant s’inspirer de ces expériences pour les adapter à leur localité. On favorise le partage d’expérience, du très local à une dimension plus internationale. Chacun peut faire à son niveau et ainsi faire changer les choses. »

L’une des forces de l’Age de Faire est sa diffusion qui se fait, depuis sa création de manière atypique, hors des chemins balisés de la presse classique.

« Le journal s’est monté en s’appuyant sur des personnes qui l’ont soutenu en achetant des paquets de journaux et en les diffusant dans leur entourage ou en créant des points de vente. C’est ce qui a permis de se faire connaitre et d’avoir de plus en plus d’abonnés. Aujourd’hui, l’Age de Faire tire à 23000 exemplaires. Un peu moins de la moitié est diffusée aux abonnés. L’autre moitié est vendue au numéro par des magasins, des associations ou des personnes qui achètent et les revendent. Un modèle qui permet de se maintenir à un petit prix : 1,50€ le numéro. »

© L'Age de Faire

© L’Age de Faire

 

Malgré un lectorat fidèle et solide, l’Age de Faire est aujourd’hui en difficulté. En déficit depuis 3 ans, le journal doit trouver de nouveaux lecteurs pour continuer à exister.

« Comme toute la presse écrite, l’Age de Faire est confronté à des difficultés économiques. Les coûts de fabrication sont importants. Il n’y a pas de publicité, ce qui ne facilite pas les choses. Il manque 2000 abonnés pour arriver à l’équilibre. »

 

 

Une grande campagne de promotion du journal est donc lancée, afin d’atteindre l’objectif des 11000 abonnés.

Convaincre, non pas par des discours, mais par des exemples, que face aux crises économiques, sociales et écologiques, il existe d’autres voies que le repli sur soi, c’est le credo de ce mensuel atypique, façonné au cœur d’un village des Alpes de Haute Provence. Le journal, qui a su faire son trou patiemment et est devenu un acteur majeur de la presse dite « alternative ».

Alors pour que continue à vivre l’Age de faire, pour que le journal puisse poursuivre son travail de mise en lumière des initiatives locales, votre soutien est essentiel !

 

Pour aller plus loin :

 

 

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
5/5 - 3
You need login to vote.
Une Sentinelle des Océans musclée !

Soyez une sentinelle des Océans !

http://filiere-paysanne.blogspot.fr/p/actions-economiques.html

Epicerie paysanne un projet économique crédible

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire