12:39 - mardi septembre 27, 2016

La seiche, une antisèche écologique !

Lu 1083 fois Daniel Krupka 1 réaction
seiche

Qui est l’inventeur de l’encre ? La Chine ? Non, vous n’y êtes pas. C’est un animal marin fabuleux: la seiche. On la connait pour son os que l’on retrouve sur le sable lors de nos ballades côtières. On la connait aussi pour son aptitude de projection d’une encre. Ce qui fait de la seiche l’un des animaux les plus intelligents du monde animal en matière de stratégie.

Car sa capacité de défense est considérable : non seulement le nuage d’encre lui permet, ni vu, ni connu, de se camoufler sa fuite, mais en modifiant la densité et la forme du nuage, elle est capable  de diffuser un véritable leurre d’une forme et d’une épaisseur identique à la sienne mais qui se dirige dans la direction opposée à la sienne.

La seiche qui se dit ‘Sépia’ en italien a donné d’ailleurs son nom à une teinte, toujours appréciée des amateurs de photographie ou de peintures anciennes.

Mais la seiche a d’autres atouts en matière de couleur : elle a la capacité à créer des couleurs sur son corps à la demande pour se camoufler.  Quand elle se déplace dans un environnement changeant, elle modifie au fur et à mesure ses couleurs  et ses motifs qui peuvent passer d’une couleur unie ou alors de taches.

L’explication, ce sont les chromatophores, des poches  se trouvant sous sa peau contenant des pigments Les muscles de la seiche  vont les activer pour  les rendre visibles ou pas, créant ainsi une couleur, des tâches, voire une image sur son corps. Et ceci, pour une dépense d’énergie minime, par une rétraction ou une dilatation de ses muscles.

Mais  La seiche dispose aussi de cellules leucophores, qui elles réfléchissent, les couleurs les plus proches. Ainsi un déplacement dans un décor à couleur dominante bleue donnera  une couleur bleue pour ceux qui l’observeront.

Inutile de dire que la seiche, de fait, inspire la recherche.

Bien sûr, pour  ses facultés de camouflage, si chères aux militaires.

Mais il semblerait que ses chromatophores soient à l’origine de la création au Massachussetts d’un écran dont les images  sont formées par des variations  d’épaisseur  de fines couches de pigments disposées à sa surface. Ces variations sont créées par des impulsions électriques, tout comme le fait la seiche. Cet écran, de très simple conception, selon les chercheurs, est de plus peu gourmand en énergie et haut en couleur. La seiche nous montre la voie de la sobriété heureuse, qui va nous être si nécessaire dans les années à venir.

La seiche, une antisèche à certains de nos problèmes.

Respectons le peuple des océans, il nous le rendra !

The following two tabs change content below.
Daniel Krupka
Daniel Krupka, Plongeur, écovolontaire pour «the Changing Oceans Expedition » de la Fondation Antinéa, membre de differentes ONG oeuvrant pour la préservation et la protection des Océans, il vous fait partager les enjeux et les menaces qui pèsent sur les océans, mais aussi les solutions individuelles ou collectives pour leur préservation au travers d’enquêtes et de rencontres insolites. En Novembre 2015, il est assisté pour les interviews par Maud SARANO, jeune journaliste en radio et presse écrite, passionnée par l'environnement et la mer.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
http://epicerie-paysanne.fr/

Pour une agriculture biologique et locale

Le STADE Roland GARROS aujourd'hui.

En coulisses à Roland GARROS

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire