9:27 - samedi décembre 10, 2016

Pourquoi manger des graines germées ?

Lu 1360 fois Marie Fin 0 réaction

Pourquoi manger des graines germées ?

S’il eût été plus court, dit-on du nez de Cléopâtre, la face du monde aurait été changée. Hé bien, si elles eussent été connues au temps de la découverte et de la conquête du monde par voie maritime, l’on peut dire des graines germées qu’elles auraient elles aussi pu modifier la face du monde.

Et pour cause, alors que des milliers de galériens, d’esclaves ou encore de marins croupissaient et mourraient du scorbut dans les cales de ces navires qui les transportaient vers des cieux nouveaux et peut-être plus cléments, il eut suffit de connaître les nombreuses vertus de la germination des graines pour offrir à ces malades le remède qui les auraient sauvé de cette galère, et de la mort.

En effet le scorbut est du à un manque de vitamines, la C notamment. Inutile de préciser que le manque de nourriture vivante, de fruits et de légumes est à l’origine de la mort de bien des hommes sur ces navires.

Or, existe-t-il une nourriture plus vivante que ces petites graines en train de germer ? Car c’est ce processus de germination qui leur permet d’accroître leur richesse nutritionnelle et leur énergie vitale. Pour vous citer quelques exemples, l’on trouve dans 40 grammes de graines germées d’avoine 15 milligrammes de vitamine C, soit plus que dans une quantité correspondante de melon, de cassis ou de myrtilles. Après 3 jours de germination de graines de soja, on observe une augmentation de teneur en vitamine C de plus de 500 %. Enfin, 11 grammes de graines germées de pois vous apporteront plus de vitamines C qu’un jus d’orange…

Mais les bienfaits de ces petites graines miracle ne s’arrêtent pas là : lors de la germination, de nombreux processus sont à l’œuvre. L’un d’entre eux consiste en la réduction des substances nutritives en plus petites unités, les protéines sont réduites en acides aminés, et les glucides en sucre simple, ce qui améliore considérablement leur assimilation : pour un taux de protéine égal aux graines non germées, leur digestibilité est grandement augmentée.

Autre processus : les toxines et autres acides qui rendent la digestion difficiles sont également réduits. Les céréales et les légumineuses contiennent des composés qui empêchent la digestion, abaissant la digestion de leurs protéines. Or, la germination réduit la teneur de ces composés. La trypsine par exemple est l’enzyme nécessaire à la digestion des protéines. Les légumineuses contiennent des substances appelées facteurs inhibiteurs de la trypsine qui nuisent à la digestion des protéines. Ces facteurs inhibiteurs diminuent pendant la germination : leur efficacité est diminuée de 70% pendant la germination des haricots rouge par exemple.

Les tanins du groupe es polyphénols sont eux aussi présents dans les légumineuses. Associés aux protéines, elles abaissent la digestibilité des protéines. Encore une fois, leur concentration diminue avec la germination, et après 60 heures, elles ne sont plus détectables. Dernier exemple, l’effet des phytates qui affectent la biodisponibilité des minéraux diminue pendant la germination.

Dernier point, la chlorophylle aussi se développe pendant la germination. Cette substance, pigment vert des végétaux qui agit comme une antenne captant l’énergie solaire lors de la photosynthèse possède des éléments intéressants pour l’homme, qui renforcent son système immunitaire, favorisent digestion et nettoyage hépatique, fluidifient le sang et combattent le vieillissement des tissus.

Récemment soupçonnées à tors et sans preuve de contenir la bactérie E coli, les graines germées sont aujourd’hui lavées de tout soupçon. La nature les a dotées de vertus incomparables pour la santé de l’homme. Leur coût très modique, même quand elles sont biologiques les laissent à la portée de toutes les bourses. Reste à se donner la peine de les introduire dans notre assiette comme un aliment aussi indispensable que le pain.

C’était marie Fin, chronique nature et bien-être pour Fréquence Terre.

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Le Climat, l’enjeu de l’année 2015

Pour l’interdiction du chalutage profond avec BLOOM !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire