7:18 - mercredi décembre 7, 2016

Aspartame : dans le doute, abstiens-toi !

Lu 1528 fois Marie Fin 1 réaction
image-11-10-31-12-31-52-ok


Aspartame : dans le doute, abstiens-toi !

Parce qu’ils sont sans sucres, beaucoup d’adeptes de régimes pensent qu’ils peuvent sans problème consommer à volonter des produits contenant de l’apartame ou autres substituts. C’est aussi beaucoup de cas des diabétiques, limités dans leur consommation de sucres.

Or, de plus en plus d’études prouvent que cette subsance peut être nocive pour la santé.

Revenons un peu en arrière : l’astartame est un édulcorant de synthèse, un faux sucre dont le pouvoir sucrant est 200 fois supérieur à celui de la saccharose, le sucre issu de la canne ou de la bettrave. Il a commencé à appaître dans les produits de nos supermarchés dans les années 60. De mauvaises langues disent qu’il est au départ un constituant d’un pesticide… Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, ce sont plus de 6000 produits français qui en contiennent, que ce soit dans les produits alimentaires, les boissons ou encore les médicaments.

Si l’on en croit les sites dzirya et danger santé, nous avons tout à gagner à ne plus faire usage de cet édulcorant.

C’est avant tout une expérience faîte sur des rats par une équipe de chercheurs de l’Illinois qui a mis en lumière l’un des effets de cette substance, et peut-être le moins nocif : il s’avère que sa consommation ne fait pas perdre de poids ! Car si les rats nourris au vrai sucre type glucose dans du yoghurt ont pris du poids, ceux nourris aux édulcorants toujours dans du yoghurt en ont pris 40% de plus ! Leur organisme en effet attend en quelque sorte les calories qui correspondent au goût sucré, et, ne les ayant pas, consomment davantage de yoghurt.

Mais s’il ne s’agissait que de prise de poids, le risque serait moindre. L’aspartame présente d’autres dangers pour la santé. Toujours selon le site danger santé, une équipe de chercheurs italiens cette fois a mis en évidence le risque de cancer que courent les consommateurs d’aspartame. Une étude précédente menée aux Etats Unis en 1996 avait abouti aux mêmes conclusions. Si la dose journalière admissible est de 40 milligrammes par kilo et par jour, elle n’évite pas les risques de cancer à ses consommateurs. Par ailleurs, l’indication du dosage n’étant pas obligatoire, comment peuvent-ils essayer de se contrôler ?

Enfin, c’est une nutritionniste, Yasmina Hamri qui a affirmé lors d’une journée consacrée à la diète alimentaire des diabétiques que la consommation de produits allégés peut constituer un danger pour la santé, provoquant migraines, excès de poids et accélérant les complications du diabète.

Parmi les nombreux autres effets secondaire de l’aspartame sur l’organisme, on peut citer des crises d’apoplexie, spasmes musculaires, irritation cutanée, tachycardie, problèmes visuels, difficultés respiratoires, douleurs articulaires ou encore perte de l’ouïe.

Sur le plan psychologique, dépression, irritabilité, crises d’anxiété, perte de mémoire ou encore insomnie.

Si ces informations sont bien peu relayées et que les résultats de ces études restent peu publiées, la vigilance reste de mise. Premier reflexe : bien lire les étiquettes de vos produits, et éviter tous les produits light, à teneur allégé en sucre ou pauvre en lipide. Et enfin, lire les notices de vos médicaments, car beaucoup en contiennent.

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
© D.R.

L’Age de Faire – Travailler moins pour vivre mieux

lannoux

Deux heures à tuer au bord de la piscine de Victor Lannoux (Cherche Midi)

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire