1:59 - vendredi septembre 30, 2016

Pourquoi il est plus qu’urgent de réduire notre consommation de sucre

Lu 1084 fois Marie Fin 1 réaction
image-12-02-21-21-29-38-ok

Si je vous dis 52 kilos, vous pensez peut-être au poids d’une mannequin d’un mètre quatre vingt. Cela est la quantité de sucre consommé par an et par habitant pour les populations françaises et américaines confondues : 35 kilos pour la France, et le double pour les Etats-Unis. Quand on sait que cette consommation en France au début du XXème siècle était d’environ un kilo toujours par an et par habitant,, on est en droit de se demander ce qui a rendu le sucre aussi indispensable à notre existence. Ce résultat est plurifactoriel : plaisir que procure cet aliment, publicité, habitude, industrialisation de nos repas. Car la plupart de ces sucres sont cachés dans ce que nous achetons tout fait : sauces, pâtisseries, conserves, plats préparés… Mais aussi parce que le sucre crée une dépendance, un peu comme une drogue. Du coup, plus on en consomme, et plus on veut en consommer !

Mais voyons à présent quelques des conséquences sur notre organisme de cette surconsommation de sucres raffinés. Tout d’abord, le sucre raffiné va provoquer une hyperglycémie par l’apport trop rapide d’une quantité de sucre, ce qui certes va provoquer un boost momentané, suivi d’une hypoglycémie, perte d’énergie voire malaise. A la longue, ce cercle vicieux dérègle la production d’insuline par le pancréas, il habitue le corps à fonctionner par à coup, au lieu d’une énergie constante, et il entretient la dépendance.

Grand nombre de pathologies typiques de notre civilisation moderne sont en partie directement reliées à cette surconsommation ou intoxication au sucre, à commencer par les caries. D’après les recherches du Docteur Béguin en Suisse, les enfants à qui l’on donnait du sucre complet plutôt que du blanc avaient moins de caries que les autres.

Mais aussi, le sucre diminue l’efficacité du système immunitaire. Si un globule blanc est en capacité de vaincre 14 bactéries si l’on a pas consommé de sucre, il n’en vaincra que 5 si l’on a consommé l’équivalent de 12 cuillères à café de sucre (contenues dans une part de tarte par exemple) et seulement 0,5 bactérie après l’équivalent de 24 cuillères à café de sucre, soit un litre de coca.

Par ailleurs, une expérience dans une prison a montré que les querelles avaient diminué après avoir remplacé le sucre blanc par du complet. Les autres pathologies liées au sucre sont le diabète, déminéralisation et ostéoporose, dysfonctionnement des glandes hormonales comme la thyroïde et surrénales. Mais aussi, des chercheurs ont associé surconsommation de sucres raffinés aux troubles cardio-vasculaires, maintien des inflammations intestinales et certains cancers.

Etes-vous accro au sucre ? Pour le savoir, il vous suffit de passer une journée sans consommer aucun sucre rapide, farines comprises, et d’observer votre état tant physique que mental. Bien sûr, les degrés de dépendance sont très variables. Quoi qu’il en soit, pour prévenir ces troubles, on peut déjà commencer par limiter notre consommation de produits industriels afin de mieux contrôler nos apports en sucres. Bannir les sodas, remplacer dans vos placards farines, céréales et sucre blancs par des aliments complets et non raffinés. Enfin, prendre l’habitude de sucrer ses desserts et boissons chaudes avec des sucres moins toxiques comme le miel non chauffé ou encore le sirop d’érable.

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
coupure-eau_image_600x285

Coupures d’eau : Le droit encore bafoué

Bruxelles

Quand la nuit porte conseil (19) : Paul Claudel en extase à Bruxelles

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire