5:55 - lundi septembre 26, 2016

Objectif COP 21 : Des initiatives citoyennes !

Lu 3881 fois Philippe Boury 0 réaction
© Alternatiba
© Alternatiba

A quelques semaines de la COP 21, les initiatives citoyennes porteuses de l’urgence à agir contre le changement climatique se multiplient.

Le Tour Alternatiba arrive au terme de son parcours ce samedi 26 septembre à Paris avec un grand rassemblement qui devrait réunir 50000 personnes…

Partis il y a 4 mois de Bayonne pour un voyage militant et pédagogique, ces amoureux du vélo du réseau Alternatiba ont effectué un périple le long des routes de France et d’Europe. Avec un but : sensibiliser le public aux défis du changement climatique.

  • Txetx Etcheverry est membre de la coordination européenne des Alternatiba.

« Ce sont des drôles de vélos à 3 ou 4 places, qui sont le symbole de la transition écologique et de la solidarité. On se met ensemble pour avancer dans la même direction. A chaque fin d’étape, il y a à chaque fois des prises de paroles et des fêtes populaires ou des conférences sur le climat et sur les alternatives. Il s’agit de bien montrer le caractère d’urgence de la situation, dans laquelle nous ont plongés 20 ans d’inaction de nos décideurs politiques et économiques. On a plus que quelques années pour éviter la catastrophe. »

A noter aussi que les 5 et 6 décembre, pendant la COP21, Alternatiba vous donne un rendez-vous festif autour d’un grand village mondial des alternatives.

Ce samedi 26 septembre sera aussi la Journée de la Transition Citoyenne, une grande fête, partout en France, qui va mettre en lumière les centaines de milliers de personnes qui construisent des alternatives au modèle de société actuel.

Localement, dans les villes et les villages, des évènements vont permettre de faire connaitre au plus grand nombre les actions qui visent à conduire chaque territoire sur le chemin d’une société plus harmonieuse. Cette Journée, organisée à l’initiative du Collectif pour une Transition Citoyenne, qui regroupe des mouvements tels que ATTAC, le réseau des AMAP, les Colibris, les Villes et Territoires en transition, ou des organismes comme la NEF, les Biocoop ou Enercoop, doit permettre d’accroitre le nombre de personnes et de structures qui s’engagent concrètement dans cette transition vitale.

© Collectif pour une Transition Citoyenne

© Collectif pour une Transition Citoyenne

Autre initiative à noter ce week-end, à Paris. Le dimanche 27 septembre, une partie des rues de la capitale sera sans voiture pour vivre Paris autrement. A l’initiative de cet évènement, le collectif « Paris sans voiture » qui a su convaincre la Mairie de Paris de libérer les rues quelques heures afin que chaque parisien se les réapproprie pour en faire des lieux de convivialité, de création, de découverte… L’idée partagée par le collectif et la municipalité est de rendre l’espace public moins pollué, plus agréable, et plus apaisé en réduisant la place de la circulation automobile, en développant les mobilités douces et en réinventant nos manières de vivre. Cette journée repose sur la spontanéité des animations dans un esprit éco-citoyen, festif et participatif.

© Parissansvoiture.fr

© Parissansvoiture.fr

De 11h à 18h, certains arrondissements seront donc totalement fermés à la circulation, comme les 1er, 2ème, 3ème et 4ème, à l’exception des véhicules d’urgence, les transports en commun, les taxis, certaines livraisons ou encore les résidents. D’autres secteurs seront également fermés à la circulation comme une partie des Champs Elysées, les Bois de Boulogne et de Vincennes, la Place de la République, la Place de la Bastille, ou des périmètres autour du Canal St Martin, de la Tour Eiffel.

Partout ailleurs, la circulation sera limitée à 20km/h.

Pour aller plus loin :

 

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
radio_selfie_DK

Le radio selfie, une auto-interview choisie !

DSCF2609

Nature sans Frontières : Des excuses « écologiques » de François Hollande ?

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire