9:23 - dimanche décembre 4, 2016

Soigner l’angoisse légère et la dépression passagère avec les plantes

Lu 1270 fois Marie Fin 0 réaction
image-12-07-24-17-20-02-ok

Soigner l’angoisse et la dépression légère avec la phytothérapie.

En matière de record, il en est un que la France détient depuis longtemps et dont elle n’a pas de quoi être fière. Nous sommes le premier pays consommateur d’antidépresseurs et anxiolytiques au monde. Triste performance qui interroge : sommes nous réellement un peuple plus pessimiste, plus soucieux plus névrosé que les autres ? Comment cela peut-il s’expliquer ? Notre système de remboursement assez performant ne soutient-t-il pas à cette « solution » médicamenteuse des troubles anxieux ? Certes, la chimie a fait de grands pas, et les molécules de ces médicaments permettent de mieux cibler le mal en limitant certains effets secondaires. Néanmoins, ils persistent, sans compter une certaine accoutumance, souvent sous- estimée. Par ailleurs, leur utilisation n’est pas toujours justifiée. Dans le cas d’angoisses passagères et de dépression légère, il est tout a fait possible de se tourner vers les plantes.

Anxiété, stress angoisse sont les trois degrés d’un même état. Anxiété légère non chronique, stress ordinaire et dépression légère peuvent donc être traités avec les plantes. Première arme : les tisanes calmantes de passiflore et de valériane, pantes reconnues pour leur efficacité contre troubles du sommeil et nervosité. Elles peuvent se prendre sous forme de gélules, plus concentrées. IL faut néanmoins trois semaines d’utilisation pour en voir les effets. Bien sûr, il vaut mieux éviter de prendre un traitement à base de plantes si vous prenez déjà des médicaments sans en avertir votre médecin. L’aubépine est une plante sédative cardiaque pour réguler les palpitations, à utiliser avec l’avis d’un phytothérapeute à cause des interactions médicamenteuses possibles. Enfin, le tilleul est indiqué. La valériane ne doit pas être prise avec de l’alcool et certaines familles de médicaments comme les barbituriques, benzodiazépines et anesthésiques.

Enfin, le millepertuis est récemment utilisé en cas de dépression et d’anxiété légère. On l’associe avec la valériane.

Voici la recette d’une tisane pour l’anxiété responsable de l’insomnie : mélanger 30 grammes de sommités fleuries d’aubépine, 20 grammes de feuilles de mélisse, 20 grammes d’orange amer et 30 grammes de tilleul inflorescences et bractées. Un cuillère à soupe dans un quart de litre à infuser 10 minutes. En prendre entre 3 et 4 tasses par jour.

Si les troubles disparaissent ou qu’il n’y a pas de résultats, mieux vaut arrêter les traitement. (Par ailleurs, un lever et coucher réguliers, ne pas consommer d’excitants après 17 heures et la pratique d’un exercice physique sont recommandés). Enfin, certaines plantes adaptogènes peuvent être d’un grand secours : elles permettent de s’adapter à diverses situations anxiogènes difficiles. Le ginseng et l’éleuthérocoque en font partie.

La phytothérapie peut donc être préventive, adjuvante ou curative, en tous cas, elle peut soulager ces troubles sans provoquer d’accoutumance.

Je ne suis pas médecin, mais j’ai tiré ces informations d’un petit livre très bien fait, coécrit par les docteurs Bérengère et Jean Charles Schnebelen, Michel Paris, professeur, et Patricia Bareau, journaliste. Son titre : ce qui marche, ce qui ne marche pas en phytothérapie aux Editions Josette Lyon.

C’était Marie Fin, Chronique N et BE pour la rédaction.

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Julien Bayou

Nouveau rendez-vous politique sur Fréquence Terre – Interview de Julien Bayou de EELV sur le logement

DSCF4031

Quand la nuit porte conseil (30) : Edgar Morin : « Nous sommes dans une dégradation généralisée »

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire