12:24 - jeudi septembre 29, 2016

Nature sans Frontières : Halloween ? Une injure aux victimes de l’Inquisition !

Lu 636 fois Pierre Guelff 0 réaction
Vielsalm14bis

Serptembre 2015Certes, on peut admettre le côté folklorique et festif d’Halloween, héritage d’une célébration païenne celte, paraît-il, une sorte de nouvel an, avec feux de joie, collectes de bonbons, citrouilles-lanternes, déguisements en personnages effrayants, tels des vampires et des fantômes.
Mais, où le bât blesse, selon moi, c’est l’amalgame inacceptable qui est fait avec les « sorcières » considérées comme des monstres maléfiques et figures essentielles dans les célébrations d’Halloween.

Vielsalm14bisOr, faut-il le rappeler, historiquement lesdites « sorcières » étaient généralement des rebouteuses, des confidentes, des guérisseuses, des homéopathes et des naturopathes avant l’heure, ce qui ne plut pas du tout à l’omnipotente Église qui voyait en elles des « concurrentes ». D’où, les affres de l’Inquisition à leur encontre avec, par exemple, des épreuves de l’eau et de la balance.
L’épreuve de l’eau consistait à lier les membres de l’accusée entre eux, puis de la jeter à l’eau. Si elle surnageait, elle était considérée comme sorcière et on la menait au bûcher ; si elle se noyait, on priait pour elle en disant : « Dieu soit loué, ce n’était pas une sorcière ! ».
Quant à l’épreuve de la balance, elle consistait à asseoir l’accusée sur le plateau d’une balance, l’autre plateau étant occupé par un exemplaire de la Bible. Le côté le plus léger était déclaré « sacré ». Comme l’accusée était obligatoirement plus lourde que les Saintes Écritures, elle était aussi envoyée au bûcher.
2834Ainsi, des dizaines de milliers de personnes furent torturées et massacrées par l’Église au Moyen Âge. Peut-être, qu’un jour, le Vatican va-t-il réhabiliter toutes ces victimes comme il le fit pour Galilée, par exemple, comme je l’ai indiqué dans plusieurs de mes ouvrages (voir ci-contre).
Dès lors, se déguiser en sorcière lors d’Halloween me paraît une injure faite à leur mémoire.

 

 

tout-ce-qui-parle-728x90

The following two tabs change content below.
Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, écrivain (Éditions Jourdan) et chroniqueur radio. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de « Terroir », de « Tradition »… À « Fréquence Terre », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie... Son site officiel

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Eau droit humain

Vers un droit à l’eau pour tous

Juliette Espargilière

Les villes de demain seront vertes – Interview de Juliette Espargilière

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire