12:52 - dimanche septembre 25, 2016

additif monoglutamate monosodique : à quand le scandale ?

Lu 993 fois Marie Fin 1 réaction
image-12-08-13-18-31-52-ok

Additif monoglutamate monosodique : à quand le scandale ?

Vous en mangez peut-être beaucoup depuis des années sans le savoir et sans vous en inquiéter : le monoglutamate monosodique est en effet un additif alimentaire de plus en plus présent dans nos assiettes.

Egalement appelé monoglutamate de sodium, il se cache sous l’appellation E 621. On le trouve dans les plats préparés, bouillons de légumes même bio, soupes en poudre, chips, pâtisseries, épices, plats préparés etc, la liste est longue. On en trouve également en vente libre dans de gros sachets dans les boutiques asiatiques. C’est que les chinois l’utilisent énormément dans leur cuisine. Le monoglutamate est un exhausteur de goût, cela signifie que sans modifier le goût des aliments, ils accroit l’intensité de la perception olfacto-gustative. Il est extrait chimiquement du gluten des céréales. Dans le corps humain, c’est un acide aminé utilisé par le système nerveux.

D’après le site wikipédia, il a été produit pour la première fois au Japon en 1908 par le professeur Ikeda. Aujourd’hui, il est utilisé et autorisé partout dans le monde. Aucun organisme de contrôle ne le considère dangereux, même s’il a été impliqué dans ce que l’on a appelé le « syndrôme chinois ». Des symptômes allant des palpitations au syndrôme de Quick en passant par des crises d’asthme après avoir mangé dans un restaurant chinois. Le lien n’a jamais été formellement prouvé et au mieux, on parle d’allergie alimentaire. Néanmoins, dès 1957, des études menées par les docteurs Lucas et Newhouse ont mis en évidence sa toxicité. La couche interne de la rétine de souris nouveau-nées nourries avec du glutamate étaient détruites. Une bonne dizaine d’années plus tard, en 1969, un autre chercheur a découvert que cette destruction ne concernait pas seulement la rétine, mais le cerveau tout entier !

Enfin, son lien avec l’obésité n’est pas un secret, puisque de nombreux laboratoires utilisent le glutamate monosodique pour obtenir des rats…obèses ! En ce moment, une campagne de publicité d’une grande enseigne de grande surface vante le prix d’un de ses produits, des biscuits apéritifs avec un autre argument de vente : sans monoglutamate. Serait-ce un aveu caché ?

Des chercheurs américains affirment que le glutamate serait une bombe moléculaire à retardement : l’ingestion d’excito-toxines contenues dans les aliments, pourraient expliquer l’apparition de maladies dégénératives du cerveau, comme Alzheimer, Parkinson, Charcot ou Huntington…

Que faire pour éviter une exposition trop importante ? Sans doute éviter de manger chinois, à moins que ce ne soit chez soi. Encore une fois, bien lire les étiquettes et traquer ce E621. Mais pas seulement par le GMS se cache sous des dizaines d’appellations dont : protéine végétale hydrolysée, monopotassium glutamate, acide glutamique ou, plus subtile, plus difficile à identifier,caséinate de calcium, maltodextrine, extrait solide de lait, extrait de levure, farine de soja, extrait de malt,levure autolysée,  gélatine alimentaire, aginomoto, natural meat tenderizer, et d’autres encore…

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille l’excellent article complet de Bernadete Gilbert sur le www.cuisine-en-sante.com , l’une des sources informatives de cette chronique.

C’était Marie Fin, chronique N et Be pour la rédaction.

Autre source :

http://michelmatte.com/le-glutamate-monosodique-definition-et-danger/

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
© Coalition Climat 21

COP 21 : les inquiétudes de la société civile

prev-next.jpg

Quand la nuit porte conseil (33) : « N’allez pas à Paris 2015 -COP21 ! »

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire