5:46 - jeudi août 17, 2017

Émission spéciale « Attentats parisiens » : Du fanatisme sportif au fanatisme politico-religieux

Lu 859 fois Pierre Guelff 0 respond
diables_heysel2

Stade du Heysel (Photo L’Avenir).

En ce vendredi 13 novembre 2015, au stade du Heysel à Bruxelles se déroulait un match de football amical entre la Belgique et l’Italie. Au-delà de toutes considérations religieuses, philosophiques, génératives et sportives, bien entendu, le match fut arrêté et tous les joueurs, arbitres, dirigeants, staffs, supporters belges et italiens… applaudirent à la 39e minute pour rendre hommage aux 39 morts et 454 blessés victimes du hooliganisme d’il y a trente ans. À l’époque, j’y étais déjà reporter et le souvenir de ce fléau du hooliganisme restera à tout jamais gravé dans ma mémoire. Alors que dans une véritable symbiose se déroulait cette « commémoration » à Bruxelles, au même instant, près du stade de France, puis dans les rues de la capitale française, des terroristes-kamikazes, autre genre de fléau du fanatisme, faisaient crépiter leurs kalachnikovs et sauter leurs bombes touchant des centaines de victimes innocentes.

Dans la salle de presse du stade du Heysel, Marc Wilmots, le sélectionneur belge, déclara aussitôt la rencontre terminée : «Je n’ai pas du tout envie de parler d’un match de football. Ce n’est rien à côté de ce qui se passe à Paris. J’ai une grosse pensée pour tous les Français, ça devient vraiment pénible…»

Ainsi, autant à Bruxelles en 1985, qu’à Paris en 2015, mais, aussi, en de nombreux autres endroits sur la planète, la vie libre est frappée de plein fouet, la tolérance et l’humanité bafouées.

ParisSi Paris restera toujours la « Ville lumière », la tolérance restera éternellement le phare de l’humanité, malgré de très sombres périodes d’obscurantisme.

Petit à petit, le fléau du hooliganisme commença à être pris en considération par les autorités et les citoyens. Il fut, quand même, quelque peu éradiqué au fil du temps.

Tout en sachant que comparaison n’est pas raison, il reste à espérer un tel destin pour le fléau du fanatisme, dit « politico-religieux », selon des sources avisées, qui frappe à présent maintes régions du monde.

 

tout-ce-qui-parle-728x90

The following two tabs change content below.
Pierre Guelff
Pierre GUELFF est journaliste, écrivain (Éditions Jourdan) et chroniqueur radio. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de « Terroir », de « Tradition »… À « Fréquence Terre », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie... Son site officiel

Avoir de beaux cheveux tout naturellement !

Quand la nuit porte conseil (35) : L’avenir de la planète et les promesses politiques : info ou intox ?

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply