7:11 - samedi octobre 1, 2016

Maigrir, et s’il suffisait de mâcher ?

Lu 770 fois Marie Fin 0 réaction
image-12-11-17-12-05-38-ok

Maigrir : et s’il suffisait de mâcher ?

Un moyen simple, gratuit et à la portée de tous pour non seulement mieux digérer mais aussi pour perdre du poids… on dirait un slogan publicitaire, et pourtant, ce n’en est pas un. C’est juste une invitation à réapprendre à manger normalement, en mâchant !

Car plus on mâche, mieux on digère, mais aussi, moins on mange et donc, plus on a des chances de perdre du poids.

En effet, nous mangeons souvent dans des conditions qui ne favorisent pas la prise de conscience de ce que nous faisons : en parlant, en marchant, en regardant la télé ou un écran quelconque… ou même, en téléphonant !

Or, manger est une activité égoïste, qui en principe, n’en tolère pas d’autre. Quand je mange, je mange, disait un maître bouddhiste. Ca peut paraître bête, mais la science vient aujourd’hui confirmer l’importance de la mastication.

Premièrement, mâcher permet au cerveau de nous envoyer des signes de satiété, et donc de savoir s’arrêter avant de trop manger. Après environ 15 minutes de mastication consciencieuse, un neurotransmetteur, l’histamine est transmis au cerveau, qui l’avertit que c’est bon, on en a eu assez. Donc, on s’arrête à temps, avant le dessert ! Plus je mâche, moins je mange ! CQFD.

Sur ce point, il est intéressant de signaler qu’il est important de manger des aliments qui nécessitent de la mastication, et pas seulement des pains mous, smoothies et autres soupes. Comme on a tendance à les avaler, on ne produit pas assez de salive et du coup, on digère moins bien.Or, c’est la mastication qui provoque la sécrétion de salive. Ce liquide naturel a plusieurs effets : ses enzymes permet de réduire les macronutriments et ainsi aide à une meilleure digestion.

J’en ai fait souvent l’expérience : quand je mange sans être vraiment présente à ce que je fais, mon assiette est finie alors que je n’ai pas eu l’impression de le savourer, de profiter pleinement de ses saveurs, alors, je veux en reprendre. Si je mâche, je savoure, et je n’ai pas besoin de me resservir. Et je suis satisfaite niveau plaisir gustatif.

Mâcher est un acte qui consomme de l’énergie, donc des calories. Mais aussi, cela permet une meilleure assimilation des nutriments et permet d’éviter les carences. Au contraire, une mastication insuffisante va provoquer l’accumulation de déchets toxiques dans l’intestin, et entraîner des problèmes de santé comme des troubles digestifs ou articulaires.

Mâcher d’accord me disiez-vous, mais jusqu’à quel point ? Environ 20 fois par bouchée, ce qui, vous le constaterez montre en main va généralement doubler votre temps de repas. N’hésitez pas à poser vos couverts régulièrement, à faire des pauses pendant votre repas, cela vous aidera à prendre du recul sur ce que vous faîtes, et à être plus réceptifs aux signaux de satiété, qui apparaissent en général 20 minutes après avoir commencé à manger.

Enfin, un régime de la mastication a même été mis en place assez récemment par le docteur Cocaul, à vous de voir si ça vous parle !

Ma grand-mère et oui, encore elle, me conseillait de mâcher même l’eau. Cela me faisait rire quand j’étais enfant, je trouvais ça exagéré. Mais aujourd’hui, la science lui donne raison !

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
AousteFT

Ardennes françaises mystérieuses (1/61) : AOUSTE : Une église-refuge

Marcel_Proust_1900

Quand la nuit porte conseil (45) : Proust : thérapeute ?

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire