10:41 - jeudi septembre 29, 2016

Halte à la mauvaise réputation, l’arachide est pleine de vertues

Lu 1080 fois Marie Fin 1 réaction
image-12-12-15-11-52-51-ok

Si elle fut longtemps la star de l’apéritif, l’arachide jouit aujourd’hui d’une réputation mitigée. Et l’on ne plonge sa main dans le bol non sans une certaine culpabilité. Est-ce en raison de ces études faîtes il y a quelques années, comptabilisant les différentes traces d’urine présentes sur elles au comptoir des bistrots ? Ou est-ce sa forte teneur en lipides qui fait que ces dames portent sur elles un regard suspicieux, lui préférant d’autres amuses-gueule de réputation plus diététique ? On a également dit de sa peau qu’elle était cancérigène : quoi qu’il en soit, l’arachide n’est pas considérée à sa juste valeur, et je m’en vais vous le prouver tout à l’heure.

Cet aliment est en effet d’une grande richesse nutritionnelle, et de fait, ses bienfaits sur notre santé sont indéniables.

Première surprise : l’arachide est classée dans la catégorie des légumineuses, au même titre que les lentilles ou les haricots. Sa teneur en protéines est donc élevée. Par ailleurs, elle est très riche en anti-oxidants, ce qui fait d’elle un aliment qui peut contribuer à réduire le risque de maladies cardio vasculaires. Autre surprise : le gras de l’arachide est essentiellement un bon gras, principalement des graisses mono et polysaturées, ce qui réduirait chez l’homme le risque de calculs biliaires. Adieu la culpabilité !

Par ailleurs, elle est source de phytostérols, des composés bénéfiques pour la santé cardio vasculaire, et contient du resvératol, un autre composé aux actions similaires.

De nombreuses études ont été menées notamment au Canada pour mesurer son effet préventif des cancers. Elles ont révélé que la consommation de deux portions ou plus d’arachides par semaine diminue le risque de cancer colorectal chez la femme, mais aussi grâce à sa teneur en phytostérols, elle diminuerait la croissance de cellules cancéreuses du sein, du côlon et de la prostate. La présence de ces phytostérols induit également une diminution du risque du cancer du poumon.

Compte tenu de sa teneur en magnésium et en fibres, l’arachide permet également de diminuer le risque de diabète de type 2 chez la femme. Enfin sachez mesdames que l’arachide ne fait pas grossir : non seulement elle est très nourrissante donc permet d’être plus rapidement satisfait, mais aussi, elle augmente le métabolisme.

Côté minéraux, l’arachide est très riche en zinc, nécessaire pour un fonctionnement optimal du système immunitaire, à la cicatrisation des plaies et eu développement du fœtus. Elle contient du manganèse, du cuivre qui aide l’organisme à lutter contre les radicaux libres. Mais aussi beaucoup de vitamine B3, phosphore, dont le rôle est aussi important que le calcium pour le maintien des os et des dents. Mais encore magnésium, vitamine E, potassium, sélénium, vitamine B1 B6, folate et fer, dont je n’aurais pas le temps de détailler ici tous les avantages.

Néanmoins, si l’on veut bénéficier de tous ses effets, il convient de respecter quelques conseils de consommation. Si vous choisissez l’arachide sous forme de beurre, assurez-vous que votre produit ne contient pas d’ajout comme du sucre, des conservateurs, arômes ou des huiles hydrogénées, qui sont en fait du mauvais gras. Certaines marques n’utilisent aucun ajout. Néanmoins, elle est moins stable sous cette forme, il convient donc de la consommer assez rapidement. Celles et ceux qui habitent dans les îles peuvent se les procurer fraîches, et les bouillir. Si vous les aimez rôties optez pour des arachides non salées et rôties à sec, puis salez-les vous même afin d’éviter un surplus de sodium. Les arachides grillées dans leur coques reste une bonne alternative, car elles ne contiennent ni sel ni gras ajouté. Par ailleurs, ce mode de consommation vous permet d’en conserver tous les bienfaits.

Finalement, c’est peut-être le verre d’alcool qui accompagne les arachides à l’apéritif qui est le plus néfaste pour la santé…

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
BlagnyFT

Ardennes françaises mystérieuses (6/61) : BLAGNY : Une création diabolique

DSC01487

Quand la nuit porte conseil (50) : Bruxelles-convivialité vs Bruxelles-la-crasse et la pagaille !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire