7:42 - dimanche septembre 25, 2016

Tant de (bonnes) raisons de manger des marrons !

Lu 1365 fois Marie Fin 0 réaction
image-13-01-01-18-14-42-ok

Tant de (bonnes) raisons de manger des marrons !

En plus, c’est la saison…

OK, moi aussi, j’ai longtemps dit que je n’aimais pas ça, les marrons. Je devrais dire plutôt les chataîgnes. Il faut dire qu’elles étaient servies, pendant ma prime jeunesse exclusivement le jour de Noël, en accompagnement de la dinde, avec une compote de pommes et autres mets qui m’apparaissaient toujours ne pas du tout aller ensemble ! C’étaient des chataîgnes en boîte, donc bouillies. Ce souvenir m’a longtemps éloigné d’un aliment que j’apprécie beaucoup aujourd’hui, et dont les atouts santé sont tellement variés !

Classée dans la famille des fruits à écale, elle contient deux fois plus de glucides que ses petites sœurs oléagineuses les noisettes et les amandes et sept fois moins de lipides ! Sa richesse en amidon la rend facilement transformable en farine. Par ailleurs, l’amidon dont elle est composée est un amidon dit « résistant ». Il semblerait qu’il présente des avantages santé, notamment intestinale. En effet, il permettrait l’augmentation du volume des selles, et la diminution de la concentration des acides biliaires, responsables des calculs.

Selon plusieurs études scientifiques, sa consommation réduit le risque de développement de maladies cardio-vasculaires et du diabète de type 2. Mais aussi, une diminution des calculs biliaires chez l’homme, et du cancer du côlon chez la femme. Pour cela, il suffit de consommer une trentaine de grammes de chataîgnes ou oléagineux cinq fois par semaine.

Sa haute teneur en manganèse aide le corps à lutter contre les radicaux libres. Quant au cuivre qu’il contient, il favorise la régénération des tissus et aide à la formation de l’hémoglobine. Le phosphore, lui, est le garant d’une bonne santé des os, des dents, et maintient un bon Ph du sang. La chataîgne contient également du fer.

Côté vitamines, elle est bien gâtée aussi, puisqu’elle est source de vitamine B1, B2, qui joue un rôle dans la réparation des tissus et la production d’hormones. La B6 participe à la formation de globules rouges, et favorise un fonctionnement optimal du système immunitaire. Quant à la B9 ou folate, elle est essentielle au fonctionnement du système nerveux et immunitaire. Elle est aussi nécessaire pour la production de nouvelles cellules : à consommer sans modération pendant la grossesse et période de croissance ! Elle joue aussi un rôle dans la cicatrisation des plaies.

Enfin, pour parfaire le tableau non exhaustif, la chataîgne possède également de la vitamine C.

Très nourrissante et rasasiante, elle contient environ 90 calories pour cent grammes.

La chataîgne donc a tout bon côté santé. Elle se décline de mille façons dans l’assiette : salée ou sucrée, dans les soupes, en purée, incorporée dans les pâtes à tarte, crèpes, galettes, quenelles sous la forme de farine… Pour ma part, je les préfère dorées au four, rôties, au naturel !

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Bosseval3FT

Ardennes françaises mystérieuses (8/61) : BOSSEVAL-ET-BRIANCOURT : L’illustre Jouvenet au Pays des Ramounis

s11Couveft

Quand la nuit porte conseil (52) : Belgique : la Culture bafouée !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire