3:54 - jeudi septembre 29, 2016

En passant par la Lorraine… avec des bouteilles

Lu 2144 fois Marie Léon 0 réaction
© Marie Léon
© Marie Léon

Vous avez déjà entendu parler des routes des vins ? On voyage en buvant ? On boit en voyageant ? On joint l’utile à l’agréable ? Ou alors, on se rallie à des touristes portés sur la bouteille ? Encore un prétexte pour se saouler.

Franchement, ça m’intriguait, ce truc de routes à boire. J’imaginais des bouteilles de vin faussement bio, des étiquettes pas authentiques. Ou encore des petits producteurs qui n’en sont pas. Mais qui le font croire aux gogos prêts à tout…avaler. Sans oublier les sulfites, des agents de conservation qui font polémique. Bref, que des clichés.

Et  j’avais tort. Les routes des vins, c’est très sérieux, figurez-vous. Plus de cinq millions de Français s’y intéressent. Selon le site du Routard, il y aurait même 14 000 caves. Sans oublier une trentaine de musées. Incroyable.

Une fois que j’ai compris ça, j’ai cherché des itinéraires . C’est dingue, vous pouvez faire des routes du vin partout chez nous. Vous pensez que c’est un voyage comme un autre ? Hé bien, ça dépend. D’abord, c’est tracé, balisé, impossible de dévier. Le vin, ça ne bouge pas. Pancartes, sentiers viticoles, bornes informatives, tout y est. Et les vignerons vous attendent de pied ferme.

Alors… Il y a la route des vins d’Alsace (à consommer avec modération), la route des Bordeaux, la route des vins de Loire, la route du Champagne. Et, plus rare, le tour des vignes de Corse.

Je m’interroge. Pendant ces promenades, est-ce qu’on débat sur les nouveaux bouchons ? Adieu le liège, place aux bouchons en canne à sucre, en verre, en aluminium. Il parait que ça évite le fameux « vin bouchonné ».

Ou encore : le vin bio, c’est mieux ou pas ?  C’était la même chose quand les producteurs se fichaient de l’environnement ?

Finalement, le vin, c’est une quête en soi, un voyage initiatique. On parcourt la province, on oublie les vignes de Montmartre. On se demande pourquoi la Bretagne n’a pas de production viticole. A cause des algues vertes ? Du lisier ? Des porcs et des poulets en batterie ? Pourtant, je ne suis pas certaine que les Bretons préfèrent une bonne crêpe à un bon vin.

Vous ne savez pas quoi faire cet été pendant vos vacances? Allez, une p’tite route du vin, ça devrait vous occuper. Et peut-être qu’une prochaine fois, j’évoquerai les routes du fromage. Ca doit bien exister, non ?

The following two tabs change content below.
Marie Léon

Marie Léon

Chroniqueuse Voyage
Journaliste et écrivain, bretonne et voyageuse, je n'aime pas la cuisine de cantine ni les jeux apéro des clubs. Je vous parlerai de voyages loin des hôtels interchangeables, là où la découverte et le partage sont rois. Sans oublier de bousculer le tourisme de masse, et d'en rire le plus possible.
Marie Léon

Derniers articles parMarie Léon (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Château Porcien

Ardennes françaises mystérieuses (13/61) : CHÂTEAU-PORCIEN : Un village, un prince…

© http://vyosi.blogspot.com/

Et si je manquais de zinc ?

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire