4:13 - dimanche septembre 25, 2016

Prévenir et limiter la chute des cheveux après une grossesse

Lu 1691 fois Marie Fin 1 réaction
image-13-02-04-14-14-51-ok

Même si vous n’êtes pas du genre à perdre vos cheveux, ni à avoir une calvitie, la chute des cheveux est, selon les dires de ma pharmacienne « inévitable » après la grossesse. Comme si les kilos, la fatigue, et les humeurs variables n’y suffisaient pas !

Cette chute survient entre 2 et 4 mois après l’accouchement selon les femmes. Elle peut durer autant de temps, être modeste comme impressionnante et inquiétante, d’où l’intérêt de la prévenir. Cette chute est provoquée par la chute tout aussi brutale des hormones après l’accouchement.

Pour limiter cette chute, il est donc recommandé de prendre des compléments alimentaires contenant des acides aminés soufrés, principaux composants de la kératine. Mais aussi du zinc des vitamines B dont principalement les B5, 6, 8. Avant de vous lancer dans vos achats, comparez bien les différents produits, car la concentration en agents actifs est très variable d’un produit à l’autre.

L’ortie est une plante particulièrement réputée pour stopper la chute des cheveux et favoriser leur repousse. Car elle contient justement du zinc et de la silice, éléments favorisant le renouvellement cellulaire de la peau, des ongles et des cheveux. Et pour ne rien gâcher, elle a aussi un effet antipelliculaire. Par ailleurs, elle agit sur les cheveux en freinant le processus de transformation de la testostérone en DHT, principal facteur du ralentissement de la pousse des cheveux. On la trouve sous forme de gélules à avaler, ou de poudre à diluer, à boire, ou à appliquer sur le cuir chevelu. Pour cela, il suffit de se procurer de la poudre d’ortie, de l’appliquer directement sur le crâne avec de l’eau. De nombreuses recettes de lotions sont disponibles sur internet.

Veiller à une bonne alimentation va aussi vous aider à combattre la chute : la levure de bière est votre alliée, à saupoudrer directement dans vos plats, ou en gélules si le goût vous déplaît. C’est sa haute teneur de vitamines du groupe B qui est une aide. Les graines de courge sont réputées pour leur teneur en zinc. Egalement à saupoudrer dans vos plats et salades. Une cure de pollen ou de gelée royale vous sera également bénéfique. Le germe de blé et l’huile de germe de blé sont également à considérer : l’huile peut être utilisée en interne comme en externe pour vos potions ou vos salades, car il ne faut surtout pas la chauffer.

En amont également, des frictions locales à l’aide de potions toutes faîtes ou maison. Danièle Festy, dans sa Bible des huiles essentielles propose de se frictionner le cuir chevelu avec 5 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’atlas. Ou de se laver les cheveux avec un champoing dans lequel on aura rajouté pour 200 millilitres 10 gouttes de chacune de ces huiles : arbre à thé, palmarosa, niaouli, citron, cèdre et romarin à cinéole.

Si par malheur tous ces bons soins n’y suffisaient pas, il est consultez un dermatologue : ce dernier peut vous prescrire une prise de sang pour déceler d’éventuelles carences et vous indiquer des produits plus spécifiques. A savoir, une carence en fer peut accentuer la chute des cheveux, or, elle est fréquente après un accouchement. Souvent, les dermatologues prescrivent la cystine B6 et surtout le minodexil 2%, une lotion disponible sans ordonnance, dont le traitement peut s’étaler sur plusieurs mois.

C’est d’ailleurs la clé de réussite de tous les traitements présentés ici : le long terme, la patience, la persévérance !

CT MF, chronique N et BE pour la rédaction.

The following two tabs change content below.
Marie Fin
Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général. Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Malgré les emballages plastique, des fromages bien de chez nous...

Les fromages français…On les mange en chœur

Paris détail scribe

 « Sous le regard des dieux » de Christiane Desroches Noblecourt (Albin Michel)

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Une Réponse à “Prévenir et limiter la chute des cheveux après une grossesse”
  1. # 5 juillet 2016 à 03:44

    Excellents conseils ! J’ai énormément perdu mes cheveux pendant de nombreuses années justement à cause de l’accumulation de mes grossesses. La pire erreur c’est de penser que tout redeviendra normal après l’accouchement car entre temps on peut perdre vraiment énormément de cheveux, et les repousses ne font pas de miracles … L’huile essentielle de bay saint thomas est excellente, avec une petite cure de levure de bière ou de spiruline pour les plus courageuses.

Laisser un commentaire