3:22 - samedi décembre 3, 2016

A Standing Rock, « le plus grand rassemblement Amérindien depuis George Custer »

Lu 216 fois Robot Automatique Commentaires fermés sur A Standing Rock, « le plus grand rassemblement Amérindien depuis George Custer »
Thumbnail for 322818

Dans le conflit historique qui oppose les Amérindiens au instances de l’oléoduc Dakota Access Pipeline (DAPL), deux visions de la terre s’affrontent : les Amérindiens ne tolèrent aucun compromis à l’égard de l’exploitation de la « Terre Mère » à des fins industrielles, mettant en péril leur survie physique par la pollution de l’eau, mais aussi spirituelle, par la destruction de leurs sites funéraires et rituels.

La construction de l’oléoduc était initialement prévue au nord de la ville de Bismarck, dans le Dakota du Nord. A la demande de la population, effrayée de la contamination, elle a été déplacée sur les terres de Standing Rock, une réserve indienne lakota. Les travaux sont aujourd’hui achevés à 85% et traversent le fleuve du Missouri : des tribus amérindiennes venues de tout le pays manifestent de façon non violente à Standing Rock, affrontant une violence policière sans précédent.

Naatanii Means, 25 ans, chanteur Hip Hop et activiste, est venu témoigner de cette relation intime, historique et sacrée à la terre, et de sa participation aux manifestations de Standing Rock, lors de la Journée Internationale de Solidarité avec les peuples Amérindiens qui s’est tenue à Paris le 15 octobre 2016, une opération initiée par l’organisation Csia-Nitassinan.

Sciences et Avenir : Vous venez d’arriver de Standing Rock. Quelles y sont les tribus les plus représentées ?

Naatanii Means : Sur les deux cent nations Amérindiennes rassemblées, les principales sont Lakota, le campement se trouvant sur leurs terres.

Que redoutez vous le plus ?

Les fuites. Les oléoducs se brisent chaque jour aux Etats-Unis, nous l’avons déjà constaté il y a quelques années. Une fuite sous le fleuve affectera 18 millions de personnes, la vie animale, la nature. J’ai grandi sur la réserve Navajo, où les fosses d’uranium sont à ciel ouvert ; il est impossible d’y boire l’eau du robinet. L’extraction du pétrole va détruire cette partie du pays : la nourriture, les plantes, le climat. Mais je ne crains rien, je sais que nous arriverons à stopper la construction. Le campement grandit de jour en jour, et nous nous préparons pour l’hiver avec le soutien des Nations de Sibérie, qui nous ont envoyé des yourtes.

Etes vous conseillé par des experts ?

Nous sommes assistés par des conseillers présents sur le campement, ainsi que par les organisations « Environmental Indigenous Network », et « Honor the Earth », dirigé par Winona Laduke, qui connaît bien la question, pour avoir déjà lutté, entre autres, contre l’installation du Key Stone XL.

« Ils ont démoli les sites sacrés et funéraires de nos ancêtres, les lieux rituels »

Quelles seraient les solutions, attendez-vous une indemnisation ?

L’énergie solaire, et les alternatives où nous n’avons pas besoin de pétrole. Aucune indemnisation n’est prévue.

Quels sont les dégâts ? Un procès est-il en cours ?

Ils ont démoli les sites sacrés et funéraires de nos ancêtres, les lieux rituels. Ils détruisent la Terre Mère : nous nous battons légalement, sur les réseaux sociaux, par des actions non violentes.

Crédit Dominique Godrèche

Vous avez mentionné l’absence de couverture par les grands médias : est-ce toujours le cas ?

En effet : les grands médias et les grandes banques du monde entier ont investi dans ces oléoducs, et ne peuvent se compromettre. Même s’il s’agit du plus grand rassemblement Amérindien depuis George Custer, et que nous sommes confrontés à une police militarisée munie d’armes de combat, qui attaque des femmes âgées en prière et des enfants : les agents de sécurité ont lâché des chiens sur les manifestants non armés, en nous aveuglant de gaz lacrymogène. Nous n’avons pu voir les chiens arriver ! De telles monstruosités ne se sont pas produites depuis Martin Luther King, et nous rappellent la cruauté que nous subissons depuis des centaines d’années.

Face à une telle situation, les gens baissent-ils les bras ?

Non : nous avons cette capacité de nous relever et de riposter qu’on ne nous a jamais enlevé.

Une nouvelle dynamique socio-tribale s’est-elle mise en place, grâce au partage, et à la solidarité avec de nouvelles personnes ?

En effet, d’anciens ennemis, comme les Pawnee et les Lakota sont à présent réunis par la solidarité, grâce au combat commun pour l’eau : ce qui met fin à des centaines d’années de rivalité. Et nous nous organisons pour l’hiver, en construisant des tipis, et en chassant. Une école a été ouverte ; les enfants sont exclus des manifestations, mais participent aux prières.

Et vous, qu’avez vous découvert à Standing Rock ?

J’y ai trouvé une nouvelle force intérieure, qui me pousse à m’investir dans le combat pour la protection de l’eau. Et pas seulement pour nous, Amérindiens : pour le monde entier.

L’Europe peut-elle vous aider : quelle serait votre demande ?

Absolument : par la rédaction d’une résolution envoyée à la Nation Sioux de Standing Rock, déclarant, « nous sommes avec vous dans ce combat », et sa publication sur les réseaux sociaux. Nous avons reçu cette résolution de centaines de communautés et de pays : j’engage les gens à nous aider dans ce combat, car c’est un évènement unique et magnifique qui est en train de se passer.

Lire l’article complet : Sciences et Avenir

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Thumbnail for 322790

Tesla annonce le 100% autonome… pour fin 2017

Thumbnail for 322856

Grenoble-Alpes Métropole adopte les vignettes anti-pollution

Dans la même thématique :

Comments Closed

réactions fermées