L’une des solutions pour lutter contre la diminution de la biodiversité consiste à réintroduire des espèces animales ou végétales dans leur milieu d’origine. Une entreprise de longue haleine, qui repose sur un changement de mentalité chez les populations locales et une évolution dans la place accordée à la nature…

Aujourd’hui, le rythme de disparition des espèces animales ou végétales est dix à cent fois supérieur à celui qui existerait sans intervention de l’homme, et pourrait encore s’accélérer dans les décennies à venir. C’est pourquoi les initiatives se multiplient afin de préserver la biodiversité des menaces qui pèsent sur elle : création de réserves naturelles, étude du fonctionnement des écosystèmes, etc.

La réintroduction vise généralement à restaurer des noyaux viables de population d’espèces dans des régions où les populations sauvages ont disparu.

Les objectifs sont généralement éthique et de protection de la nature, mais l’espèce réintroduite peut aussi permettre le rééquilibrage d’un écosystème. En Alsace la cigogne, la loutre et plus récemment le grand hamster sont des espèces réintroduites, allons à leur rencontre dans le centre de réintroduction de loutre de Hunawhir.

Intervenant dans l’émission :

  • Jérome Renaut le directeur du Parc de réintroduction des cigognes et des loutres.

Plus d’info sur le site http://www.cigogne-loutre.com/index.html

Durée : 30 min 14

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici