10:58 - samedi septembre 23, 2017

L’Accord de Paris : avec ou sans Trump, quelle différence ?

Lu 338 fois Robot Automatique Commentaires fermés sur L’Accord de Paris : avec ou sans Trump, quelle différence ?

By Michel Damian, Professeur émérite, Université Grenoble Alpes

Donald Trump a signé le 28 mars dernier un décret qui balaie l’essentiel de la politique climatique proposée par la précédente administration Obama.

Dans ce contexte, le doute plane toujours sur le sort que le président nord-américain compte réserver à l’Accord de Paris – ce traité adopté le 12 décembre 2015 lors de la COP21 qui fixe les grandes orientations de la gouvernance climatique mondiale. Les États-Unis vont-ils l’ignorer, voire chercher à s’en désengager ?

Trump devrait faire connaître sa décision dans les semaines à venir, en amont du prochain sommet du G7 qui se tiendra les 26 et 27 mai à Taormina (Sicile). Parmi les thèmes retenus pour cette rencontre internationale, figure celui de la promotion d’une ” positive global climate policy.

En dépit de cette situation indécise, il existe aujourd’hui plusieurs bonnes raisons de penser que l’Amérique de Trump ne se désengagera pas – du moins officiellement – de l’Accord de Paris.

Un coût diplomatique élevé

Si Trump avait dans un premier temps promis d’” abandonner le traité, depuis son élection le 8 novembre 2016, il est resté ambigu, promettant de l’” examiner très attentivement, répétant qu’il avait l’” esprit ouvert.

Mi-novembre, Obama appelait le nouveau président à ne pas quitter cet accord qui avait permis d’encourager la Chine et l’Inde à mettre en œuvre des politiques de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Et il y a en outre une constante de la politique américaine : la nouvelle administration endosse les traités internationaux signés par la précédente.

Le coût diplomatique d’une sortie officielle de l’Accord serait ainsi immense. En particulier au niveau des relations avec Pékin. L’accord climatique États-Unis/Chine, signé le 12 novembre 2014, a été en effet déterminant pour le contenu de l’Accord de Paris qui s’appuie sur des politiques strictement nationales. Le quotidien Global Times, proche des autorités chinoises, a d’ailleurs été d’une virulence rare dans ses commentaires du décret du 28 mars.

Chaque État peut faire ce qu’il veut

L’article 28 de l’Accord de Paris précise que sa dénonciation ne peut être notifiée que trois ans après son entrée en vigueur, avec effet du retrait une année plus tard. L’Accord étant entré en vigueur le 4 novembre 2016, ce n’est donc pas avant novembre 2020 que les États-Unis pourraient ne plus être comptés parmi les signataires. Une longue procédure.

Mais dans les faits Trump n’a pas besoin de dénoncer officiellement l’Accord, car celui-ci laisse les États libres de faire à peu près ce qu’ils veulent. Et donc de ne pas respecter leurs promesses, qui engagent notamment Washington à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 26 % d’ici à 2025 (Les États-Unis sont les seconds plus gros émetteurs mondiaux après la Chine).

Todd Stern, l’ancien négociateur climat d’Obama, le rappelait récemment. Au titre de l’Accord de Paris, chaque pays détermine son propre programme comme il l’entend : ” Personne ne peut être forcé d’engager des actions qui ne lui conviennent pas.

<iframe width="440" height="260" Plus…

Cette info vient du site : The Conversation

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

Nuisances aériennes à Roissy et Orly : les associations saisissent le Conseil d’Etat

Climat : Washington devrait rester dans l’accord de Paris

Suggestions
Commentaires fermés