6:24 - lundi septembre 25, 2017

L’écoconduite encore au ralenti

Lu 540 fois Sébastien Chauveau 0 respond
Les chauffeurs de car ont été parmi les 1er à adopter l'écoconduite. Crédit photo : Bjoern Wylezich
Les chauffeurs de car ont été parmi les 1er à adopter l'écoconduite. Crédit photo : Bjoern Wylezich

Ce n’est visiblement pas facile de conduire son véhicule de manière économique. C’est ce que constatent les observateurs de la protection de l’environnement.

Cela paraît simple. Ce n’est en fait pas une évidence. Conduire son véhicule de
manière économique ne s’apprend visiblement pas, ou presque pas, dans le cadre
du passage du permis de conduire. A en croire les observateurs de la protection
de l’environnement : « peu de conducteurs savent tirer profit de leur véhicule pour
qu’il consomme et pollue moins ».

Il n’y a pas des années que l’on parle d’écoconduite. La lutte contre le
réchauffement climatique et l’augmentation sans cesse croissante des prix des
carburants ont donné à réfléchir. C’est ainsi qu’est né l’idée de conduire propre et économique. L’initiative, qui est devenue populaire, au moins sur le papier, a été encouragée par les différents gouvernements européens. Elle est presque
aujourd’hui entrée dans les habitudes des chauffeurs de cars, de bus et de poids
lourds. Elle patine encore du côté des particuliers.

The following two tabs change content below.
Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur
Sébastien Chauveau

Derniers articles parSébastien Chauveau (voir tous)

Arrêtons de croire n’importe quoi !

Almanach 2018 des Terres de France (Presses de la Cité et France Bleu)

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply